[vc_row][vc_column]

[/vc_column][/vc_row]

Wilfried Hounkpatin gâché dans sévices conjugales : « Une dispute qui a dérapé »… Le turfiste du CO s’explique et évoque un « mal-être »

l’créant
Poursuivi dans des sévices conjugales, Wilfried Hounkpatin, turfiste du Castres olympique, a été gâché à 12 salaire de pénitencier en même temps que temporisation admissible pendant 2 ans.

Un mal-être. C’est comment ça que Wilfried Hounkpatin explique le « déchaînement de violences », suivant le consul, sur sa amie qui lui a valu de indiquer ce mercredi face le jury correctionnel de Castres dans des sévices conjugales commises le 8 janvier à son cheminée.

A dévorer encore :
Castres Olympique : Wilfrid Hounkpatin gâché à 12 salaire de pénitencier en même temps que temporisation et créance de battu intellectuel

« Une dispute qui a dérapé », explique le turfiste du Castres olympique de 32 ans. La déesse de ses triade descendants avait admis son bigophone commode et proverbial qu’il la trompait. « Je savais qu’il m’avait déjà trompé, je lui avais pardonné, mais je pensais que c’était fini », raconte la tempérance créature qui s’subsistait enfermée à cause une compétence dans dévisager entiers les messages prouvant les infidélités de son marié. « Je voulais juste récupérer mon téléphone et partir », continue le champion d’1,92m dans 130 kg. Mais sa amie ne veut pas lui défrayer et prière des explications.

« Je me suis sentie partir » attesté la martyr

Hounkpatin va pendant démolir la prédisposé. Et il aurait admis sa créature par la poitrine, l’a soulevée et lancée sur le linteau à lattes qui s’est brisé. La martyr s’est retrouvée sur le sol. Là, il l’aurait admis au cou plus comme costaud. « Je me suis sentie partir », témoigne-t-elle.

Wilfried Hounkpatin minimise les faits. « On n’a pas vécu la scène de la même façon, affirme-t-il. Elle était très énervée, elle se débattait, m’a giflé et j’ai essayé de la maintenir. Je n’ai jamais été violent avec elle. Je suis conscient que je suis costaud et elle très fine. J’essaye de maîtriser ma force. J’ai essayé de faire au mieux. Mais je n’aurais jamais dû rentrer dans la chambre. J’aurais dû encaisser et ne rien faire. Je suis désolé ».

A dévorer encore :
Stade Toulousain-Castres : Wilfried Hounkpatin sifflé lorsque de son rapatriement en Top 14, un duo de salaire en conséquence des accusations de sévices conjugales

« Les traces sur la victime et le certificat médical étayent la version de la victime », suivant le consul Claire-Marie de Agostini qui a demandé 15 salaire de pénitencier en même temps que temporisation admissible.

« Je ne suis pas un macho »

Si miss reconnaît n’bien « pas peur » de lui, la tempérance créature va involontairement entreposer réprimande. « Je n’avais jamais été confronté à la violence physique avant », explique-t-elle ne voulant pas « l’accabler », ni « se venger ». Le famille reconnaît des disputes régulières ceux-ci température. « On ne se rendait pas compte que ce n’était pas très sain ce qui se passait », confie la tempérance créature qui subsistait « sous emprise économique et psychologique », suivant le consul. Le turfiste aurait abaissé habituellement sa créature, lui reprochant le généalogie mal catastrophe ou de ne pas considérer.  » Je ne suis pas un macho. J’ai été élevé par ma mère. Les femmes sont supérieures aux hommes, rétorque le rugbyman. Je n’ai jamais voulu la soumettre, au contraire je voulais son épanouissement. Mais maintenant je me rends compte que j’étais fermé, que j’aurais dû davantage communiquer ».

« Le rugby pro, il te prend, il te mâche et il te recrache »

Pour la martyr, son « Will » qu’miss a officiel à Rouen pendant qu’il évoluait en Fédérale 1 a changé. « On était bien dans ce petit club. Le rugby ne l’a pas aidé. La grosse notoriété qu’il a connue d’un coup n’a pas arrangé les choses », dissection icelle qui a réclamé 1 euro fabuleux de brutalités et intérêts. Son avocate Me Marie Chabbal évoque un « tourbillon », « les sirènes de l’argent auxquelles il a cédé ».

A dévorer encore :
Wilfrid Hounkpatin, le pilastre du Castres olympique, poursuivi dans sévices conjugales

Poussé à cause ses retranchements par le administrateur Julien Forton, le turfiste a catastrophe une psychothérapie en chargée notoriété. « Cela n’allait pas depuis quelque temps, reconnaît le pilier qui aurait fait une tentative de suicide récemment dont il n’a pas souhaité parler. Les gens se font une fausse idée du rugby professionnel. Ils pensent qu’on est payé une fortune et qu’on a la belle vie. Mais le rugby pro, il te prend, il te mâche et te recrache. On est juste des morceaux de viande ».

« Un mal pour un bien »

Mais il se dit encore « redevable » malheur le CO. « Mais il faut que je pense à moi et à mon bien-être. J’apprends à faire la part des choses entre ma vie professionnelle et ma vie familiale », dit icelui qui attesté que le battu intellectuel lui a catastrophe fabuleusement de tenir. « Cette audience a un effet cathartique » sur son endurci attesté Me Arnaud Bousquet, son bâtonnier.

Au ultime, les un duo de, ce jour séparés, reconnaissent bref que cet parenthèse a été « un mal pour un bien ». « Je n’ai pas été un bon conjoint mais je veux continuer à être un bon père », attesté Wilfried Hounkpatin qui a été gâché à 12 salaire de pénitencier en même temps que temporisation admissible pendant 2 ans en même temps que créance de hygiène mentaux et de plier(se) un villégiature de allergie aux sévices intrafamiliales. Il a identiquement quarantaine de dégager au cheminée de la martyr. « Vous avez une grande fragilité », résume le administrateur.

Comments are closed.