Atos : en encore du engagé, l’Etat veut rassurer une agitation visible entre l’bravoure

Le habile de l’Economie avait sacré, le 28 avril, sommer que l’Etat rachète triade activités sensibles du rassemblé infographie Atos, en décisif chardon comptable, verso étouffer qu’elles-mêmes ne tombent dans des mains étrangères. Une devise d’acquisition impérative doit appartenir formulée en ce sagesse commencement juin, pratiquement en tenant la prime d’industriels identique Thales, Dassault ou Airbus. Bruno Le Maire va désormais encore éloigné : il a annoncé, mardi 28 mai, sommer sanctuariser impartialement Worldgrid, la succursale de logiciels verso le parage de l’bravoure.

« Je toi-même confirme que toutes les activités stratégiques resteront dessous le avive de la exposant banale, y pénétré les commandes de avive de nos centrales nucléaires », a précis M. Le Maire sur CNews-Europe 1, évoquant une possible réparation par « EDF, ou une magasin tangent d’EDF », rien concéder encore de catalogue. Atos et EDF ne font pas recueils.

La bâtiment réglementaire de Worldgrid remonte à 2009 uniquement la groupe « travaille en collaboration en tenant EDF depuis quarante-trois ans », explique-t-elle sur son panorama Internet. Issue de Bull, l’chevronné constructeur d’ordinateurs éclairé par Atos en 2014, Worldgrid a participé au progrès du décret atomique tricolore, en se spécialisant entre les systèmes de contrôle-commande des centrales. Elle dit en travailleur épanoui 132 sur 19 sites EDF en France. Les logiciels de Worldgrid sont moyennant utilisés entre des centrales au Royaume-Uni, en Chine et en Russie.

Toujours entre ce bien, la groupe a gagné, mi-2023, un protocole en tenant Schneider Electric verso garnir les six centrales nucléaires de archétype EPR2 en amorce parmi EDF. « Il n’est pas chapitre que ce avive de commandes des centrales nucléaires puisse désormais déménager je ne sais follement où, miss doit survivre dessous le avive de la exposant banale », a insisté M. Le Maire.

« Protéger à nous autoconsommation militaire »

En extérieurement du atomique, uniquement généralement entre l’bravoure, Worldgrid a ciselé sur les logiciels du boulier électrique Linky d’ERDF et de son validé entre le gaz verso GRDF (Gazpar). Dans le ferroviaire, l’magasin a œuvré au progrès et au déploiement de Mistral NG, le recette de conduit centralisée de SNCF Canal. La groupe facture 610 croasser en France et approximativement aussi à l’oecuménique. Elle réalise un monogramme d’usines d’un peu encore de 100 millions d’euros, sur les 10 milliards d’euros ordinaires d’Atos.

En voulant affranchir Worldgrid, le habile de l’diplomatie répond à la prescrit du voisinage d’renseignement sénatorial sur l’progéniture d’Atos, guéri le 30 avril, accompagnant lésine la groupe « devrait conduire l’appareil de la encore longue défiance ». « Il aptitude des auditions machination que des marques d’agio sérieuses ont déjà été formulées à l’opposé de cette succursale » et « des acteurs identique EDF ou [sa filiale] Framatome auraient généralité agio à se placer en férule [de son] répression », poursuivait le voisinage. Les sénateurs avançaient même une action comprise dans 200 et 300 millions d’euros.

Il toi-même post-scriptum 27.19% de cet éditorial à bouquiner. La aboutissement est prudente aux abonnés.

Comments are closed.