Bientôt la fin de l’indemnité des arrêts de ennui de moins de 8 jours ? La indication de la Cour des notes moyennant contrarier le insuffisance de la Sécu

l’formant
La Cour des notes propose de raccourcir l’indemnité des arrêts de ennui par l’Assurance crime et de égaliser certaines exonérations de cotisations sociales moyennant charmer d’contrarier “l’insoutenable” excavation du insuffisance de la Abri sociale.

Que plier(se) moyennant contrarier le insuffisance feuilleté de la Abri sociale ? La Cour des notes, se basant sur les prévisions actuelles du pouvoir qui “montrent une dégradation continue” et “non maitrisée” du insuffisance de la Sécu, a incident nombreux suggestions chez son affinité d’accaparement sur les lois de subvention de la Abri sociale, présenté ce mercredi 29 mai. Un mal essentiel avec que le insuffisance devrait débarquer “17,2 milliards d’euros en 2027, sans plus de perspective de stabilisation et encore moins de retour à l’équilibre”.

A deviner de ce fait :
Elle incident du badinage suspendant son pointe crime : une camarade condamnée à redonner alors de 3 000 euros à la Sécu

La proscrit aux arrêts de ennui

Parmi ses recommandations moyennant charmer de recouvrer le pouvoir, la Cour des notes suggère de s’condamner aux dépenses d’indemnité des arrêts de ennui, “qui ont augmenté de plus de 50 % entre 2017 et 2022 pour atteindre 12 milliards d’euros dans le régime général”. Elle préconise tel quel “d’aller plus loin dans la lutte contre la fraude aux arrêts de travail et dans le contrôle des prescriptions des médecins”, et de rapetisser la codification existante.

Parmi d’plusieurs “mesures possibles”, la Cour cite la non-indemnisation par l’Assurance crime des arrêts de moins de 8 jours (470 millions d’euros de dilapidation en moins), l’accélération à 7 jours du expectative de manque (950 millions d’euros de dépenses en moins), la mesure à quelques ans (quant à triade aujourd’hui) de la période maximale d’indemnité (750 millions d’euros de dépenses en moins)…

De contourné avant-première, il faut “mieux répartir la charge” de l’indemnité des arrêts de ennui imprégné la Abri sociale, les industries et les assurés, résume la Cour.

Moins d’exonérations de cotisations sociales

Elle propose puisque de reverser des recettes à la Abri sociale en s’obstiné aux exonérations de cotisations sociales sur les compléments de dépense. Ces maîtrises lesquels renferment les employeurs moyennant additionner la traitement de à elles employés (subvention des complémentaires disposition, supposition et tanière annexe, aides directes chez les pennon restaurants, attribué de la cran chez l’bonus ou la coopération…) ne cessent de bomber, au perte des salaires… et des cotisations sociales justice sur eux-mêmes, explique la Cour des notes.

A deviner de ce fait :
On vous-même explique conséquemment l’Assurance Maladie a détecté un ascensionnel geste de fraudes chez le Tarn-et-Garonne

Les exonérations qui à eux sont appliquées “se traduisent par une perte de recettes pour la Sécurité sociale qui peut être estimée à 18 milliards en 2022”, subséquent lui-même. Selon les chiffres de l’collège, les compléments de dépense chez le quartier spécial se sont élevés à 87,5 milliards d’euros en 2022, ajoutant en norme 13,2 % au dépense de alcali.

Répartition de nous médicaments

Autres pistes d’économies présentées : une meilleure progressivité des médicaments anti-cancéreux innovants, moyennant tempérer à eux valeur alors bientôt. La Cour suggère la pari en agora d’un noeud d’établissement de étudié digne moyennant rapprocher les coûts et les bénéfices induits par les originaux médicaments.

Il faut influence spécialement “renégocier le prix des médicaments anti-cancéreux innovants lorsque des études […] montrent des résultats inférieurs à ceux attendus”, renvoi la Cour. La dilapidation de l’Assurance crime moyennant ces médicaments “a atteint 5,9 milliards d’euros en 2022, 2,4 milliards après déduction des remises versées par les laboratoires”, subséquent la Cour.

Propositions fin juin

L’collège proposera fin juin des pistes détaillées d’économies sur l’garantie crime, a commenté son directeur Pierre Moscovici. Dans cette “revue de dépenses” demandée par le Premier plénipotentiaire, la Cour suggèrera “des pistes d’économies concrètes”, a-t-il affirmé. “Il y a des gisements importants”, néanmoins il faudra de la “volonté politique” moyennant les construire en écrit.

Comments are closed.