Devant le Curie, Farandou défend bec et corne son aval sur les fins de piste à la SNCF

Sa articulation voyait attendue. Auditionné par la Commission de l’agencement du coin et du croissance constant du Curie, le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a nerveusement évident l’aval controversé admis en compagnie de les syndicats sur les fins de piste à cause l’comptoir ferroviaire. « Ma révélation c’est que c’est un bon aval qui ne contourne pas la loi sur la refuge », a-t-il lancé aux sénateurs interrogatifs.

Comments are closed.