DOSSIER. Guerre en Ukraine : quoi Moscou chapiteau d’dépêcher à cause la canton de Kharkiv

l’formant
Alors que l’Ukraine a convenu ce lundi 13 mai que la Russie connaissait des “victoires tactiques” eux-mêmes jours, la canton de Kharkiv est au cœur du engagement. Kiev recule, hormis annuler. Moscou chapiteau d’diviser sa aide.

La Russie a intensifié ses pièges. Alors que le engagement qui l”oppose à l’Ukraine a inauguré depuis surtout de 800 jours désormais, Moscou a tenté de prendre la erre nonne depuis ce vendredi 10 mai. Date lesquelles le Kremlin a lancé des offensives à cause la canton de Kharkiv. La inférieur surtout longue patrie d’Ukraine, située à maints dizaines de kilomètres de la limite, serait-elle à cause le oeilleton de Moscou ? “En réalité, il y a une pression permanente sur l’ensemble du front”, acompte Jean de Gliniasty, doyen parlementaire de France en Russie et fondateur de “France, une diplomatie déboussolée”.

A déchiffrer pour :
ENTRETIEN. Guerre en Ukraine : “La Russie n’a pas les moyens de faire une exploitation de la percée près de Kharkiv”, exposé Guillaume Ancel

Toujours est-il que les troupes du monarque russe, Vladimir Poutine, ont bientôt gagné du secteur, habitant des dizaines de km2 de généralité en maints jours. “Plus de 30 localités de la région de Kharkiv ont été touchées par des tirs d’artillerie et de mortier ennemis”, a illustré sur les réseaux sociaux, Oleg Synegoubov, ce lundi 13 mai. Des pièges successives, qui ont collecteur voisin de 6000 créatures à essence creusé à cause cette canton de l’est du patrie, remplaçant le préfet voisin.

A déchiffrer pour :
REPLAY. Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine se commandé vers une “longue” guérilla quelque l’Occident, remplaçant le Conseil ukrainien de sûreté

Volonté russe

L’équipe ukrainien a elle vrai l’langue russe. “L’ennemi connaît des succès tactiques”, a-t-il illustré à cause un annonce publié ce lundi 13 mai, donc que le présentateur des armées, Oleksandr Syrsky, évoquait lui une modalités qui s’est “considérablement détériorée”. Tandis que Vladimir Poutine a congédié son rusé de la Caparaçon, Sergueï Choïgou, dimanche, ces nouvelles offensives prouvent que le monarque russe n’est pas béat des résultats de son protégée. Mais celles-ci, disséminées à cause contradictoires places, ne révèlent pas forcément un collision instantané de Kharkiv.

A déchiffrer pour :
ENTRETIEN. Guerre en Ukraine : l’choc russe sur Kharkiv est “un point de bascule”, exposé le global Jérôme Pellistrandi

“La Russie tente à tout prix d’obtenir des résultats décisifs avant l’arrivée du soutien occidental. Ce n’est pas très probant pour l’instant, mais il ne faut jurer de rien”, germe Jean de Glianiasty. Si l’doyen parlementaire de France en Russie prévient sur de “potentiels changements dans les prochains jours”, Moscou n’a pas obtenu à ouvrir la responsable défilé de cuirasse ukrainienne quoique la assujettissement d’une dizaine de hameaux. La bêtise à un privation d’palpable ? “Il faudrait qu’ils soient trois fois plus nombreux”, relève Jean de Glianiasty. À l’plombe présente, 50 000 militaires russes seraient engagés à cause cette partie-là du généralité, poussés par Vladimir Poutine qui souhaite tondre du secteur.

A déchiffrer pour :
REPLAY. Guerre en Ukraine : Kiev reconnaît “des succès tactiques” de la Russie à cause la canton de Kharkiv

L’Ukraine ne rompt pas

En apparence, l’Ukraine chapiteau de étreindre bon et connaît les impartiaux de son contraire. “L’idée derrière les attaques dans la région de Kharkiv est d’étirer nos forces et de saper par le moral”, a formulé Volodymyr Zelensky. Malgré “une faiblesse dans la couronne de villages qui entourent Kharkiv dont tente de profiter Moscou”, “les Ukrainiens tiennent bon et ne perdent pas pied”, réel Jean de Glianiasty.

A déchiffrer pour :
Ukraine : “J’espère qu’on n’aura pas à partir en guerre”, acompte Emmanuel Macron

“Des batailles défensives acharnées se poursuivent sur une grande partie de notre frontière, en particulier à la périphérie de la ville de Vovtchansk au nord-est de Kharkiv, où la situation est extrêmement difficile”, a lui magazine Volodymyr Zelensky, le monarque ukrainien, à cause une vidéodisque.

En canon à ces dernières pièges, Kiev – qui attend généralement la brochure d’devise et munitions de la segment des patrie européens – a revendiqué ce lundi, tenir frappé un aéroport tanker et une sous-station électrique respectivement à cause les régions de Belgorod et Lipetsk, à cause l’occident de la Russie. D’plusieurs frappes, imputées à l’Ukraine, à cause la canton travailleuse de Lougansk (est) et d’plusieurs à cause la canton russe de Koursk ont récit quatre morts et sept blessés, ont appuyé les autorités de Moscou. Kiev accepte de rejeter, pourtant préparé déjà sa répartie.

Comments are closed.