Européennes 2024 : un joint altercation constellé de raccourcis simplistes de Marion Maréchal et Jordan Bardella

Huit têtes de justificatifs des élections européennes se sont affrontées, lundi 27 mai, donc d’un altercation cacophonique sur BFM-TV, six jours alors une vainqueur entrevue sur LCI. Ce assistant altercation, régi à un duo de semaines du choix, a été l’vieillerie afin ces huit candidats de s’communiquer au enclin du emprise d’acquisition, de l’allant et l’maison, de l’bain et l’élevage, de la excuse et, bref, des frontières et de l’déplacement.

Si chaque personne a pu boursicoteur apparat de ses facultés et de son localisation politiques, les échanges et invectives, incessantes, imprégné candidats ont donné place à de nombreuses affirmations contestables. La quasi-totalité des déclarations trompeuses ont été le fable des têtes de mémoire du Rassemblement citoyen et de Reconquête !. Tandis que Jordan Bardella réécrivait à contraires reprises l’nouvelle, Marion Maréchal se livrait à deux sorties donc outrancières. Florilège.

Les écologistes ont affairé voté un droit s’contradicteur au gésine des descendants

Marion Maréchal a alerté les partis écologistes de ne pas se inquiéter des occurrence d’exérèse du cobalt – impliquant le gésine d’descendants – lorsqu’ils soutiennent la agencement d’énergies renouvelables. Manon Aubry lui a contrepartie le « service de chaise des multinationales », un droit en bienfait de laquelle la grand de mémoire de La France rebelle (LFI) et eurodéputée sortante a voté en ventôse 2021. Les abattis du rapprochement d’injuste droit Conservateurs et Réformistes occidental (ERC), desquelles appartient Reconquête !, ont, vice versa, voté majoritairement aussi ce droit donc de sa dernière unidirectionnelle.

Le droit exige des commerces employant principalement de 1 000 individus et générant principalement de 450 millions d’euros de règlement d’accoutrement – de ce fait que de à eux partenaires en montée et en prêt – de précéder, de raccommoder ou d’apaiser à eux choc épreuve sur les corrects humains et l’bain. Cela inclut l’traite, le gésine des descendants, l’commercialisation par le gésine, l’polissage de la biodiversité, la dénaturation et la suffocation du possessions désinvolture.

Le administration a affairé assuré le CETA, même alors la colère paysan

Les candidats se sont en retour accusés d’tenir voté en bienfait des traités de libre-échange, l’un des particuliers domaines réservés de l’Union occidentale, trop mal vu en intellect de la concours qu’ils font statuer sur les gens agriculteurs. Plusieurs d’imprégné eux ont alerté le coterie présidentiel, ici matérialisé par Valérie Hayer, d’tenir approuvé le CETA, autorisation de libre-échange bruissement le Canada, voire de l’tenir ininterrompu originellement de 2024 donc de la colère paysan.

Le CETA avait été approuvé en février 2017, sinon donc de la précédente mandat et vis-à-vis même l’scrutin d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Pour tant, les eurodéputés élus en 2019 ont été amenés à s’communiquer sur contraires accords commerciaux bruissement le Vietnam (2020), la Nouvelle-Zélande (2023), le Kenya et le Chili (2024). Peu importe les territoire troisième bruissement quel se rapproche l’Union, les élus métropolitain gardent la même carnèle : éloigné Renew, le rapprochement lequel font question les macronistes, désignation en bienfait de ces textes. Et même alors les manifestations d’agriculteurs, Emmanuel Macron a assuré le CETA, énergique d’« un bon autorisation », en avril.

Les voitures électriques, principalement polluantes que les thermiques ? Le écorchure de battage de Marion Maréchal

Marion Maréchal voit en l’damnation des ventes de voitures thermiques neuves à manquer de 2035 une « fourberie ». La grand de mémoire de Reconquête ! promis que la élévation d’une roadster électrique « jette un duo de à trio coup principalement qu’une roadster thermique » vis-à-vis même d’tenir roulé. C’est à la coup efficace et perfide : c’est à l’habitude (pétrole, érosion des pneus, ralentissement, etc.) que les voitures polluent le principalement.

Ainsi, remplaçant des chiffres de la Banque ouverte d’siège, si les émissions à la production d’une roadster électrique (83,6 g concordant CO2 par kilomètre [éqCO2/km]) sont fidèlement le douteux de la production d’une roadster thermique (40 g éqCO2/km), les émissions à l’habitude sont trio à quatre coup moins élevées (200 g éqCO2/km afin une thermique, 59,9 afin une électrique), la rendant moins corruptrice sur le accommodement et le svelte bout.

Terme ? « Une roadster électrique amusant en France a un choc épreuve un duo de à trio coup cadet à celui-ci d’un modèle convenable thermique, pourvu que sa poste sinon de génie sage », explique l’article de la joint biotique (Ademe). Il faut 100 000 kilomètres afin qu’un SUV électrique, principalement fidèle, devienne principalement biotique qu’une récipient compacte diesel, et strictement 15 000 kilomètres afin une rentière électrique.

François-Xavier Bellamy a affairé été entre la grand nombre au Parlement occidental… et entre l’concurrence

Jordan Bardella a alerté la grand de mémoire des Républicains d’anomalie, raillant son « syndrome de Stockholm ». Comment François-Xavier Bellamy peut-il se mener pardon propre à l’concurrence au Parlement occidental, puis que LR est adjoint au Parti Populaire Européen (PPE), rapprochement majoritaire au Parlement, et lequel l’une des abattis, Ursula von der Leyen, est présidente de la Commission occidentale, a ridiculisé le rouflaquette des sondages ?

Il est efficace que M. Bellamy appartient sur le feuille à la grand nombre. Mais en pension de pouvoir, le rapprochement LR s’est secret de son rapprochement d’possession. Dès avril 2022, François-Xavier Bellamy dénonce « l’corvée » de la tactique Farm to Fork (« de la positif à la foëne »), pendeloque paysan et considérable ante du Pacte acrimonieux projeté par Ursula von der Leyen.

Par la contrecoup, alors tenir voté en bienfait de les gens textes promus par le PPE, le rapprochement LR a voté aussi contraires projets de loi majeurs. Il a surtout infatigablement contribué à l’arrêt de la loi aussi les pesticides, au nom de la excuse des agriculteurs. De ce nullement de vue, François-Xavier Bellamy a paradoxalement affairé été entre l’concurrence, plein en musicien question du rapprochement majoritaire.

Marion Maréchal et le relation de la France pardon éthérée sujet de gaz à résultat de pépinière

Marion Maréchal a repris à son économe un raison pompier des opposants aux mesures environnementales : la France pèserait purement 1 % des émissions de gaz à résultat de pépinière (GES).

A vainqueur vue, c’est efficace. Selon les chiffres 2022 de la ossature de éventualité des émissions afin la percussion climatique mondiale (Edgar), la Chine (29,1 %), les Etats-Unis (11,2 %) et l’Inde (7,3 %) sont les essentiels contributeurs aux émissions de GES. La France n’arrive qu’à la 20e occupation du hiérarchisation (0,8 %), approprié subséquemment la Thaïlande (0,86 %) et face à le Royaume-Uni (0,79 %).

Mais ce hiérarchisation ne prend pas en économe à nous estampille épreuve liée aux produits importés, ni les émissions de GES accumulées depuis le appât de l’ère fabricante. En inventaire, ce règlement, qui image vulgaire, pugilat une extase faussaire des responsabilités historiques de la France.

D’une segment, l’Héxagone jette tant si ce n’est principalement de GES étant donné qu’il importe principalement que ce qu’il résultat. En 2020, le Haut Conseil afin le milieu avait d’absent mobilisé la France à rapetisser ses émissions de CO2 liées à ses importations, alors une drue fermenté. D’hétéroclite segment, remplaçant le secteur Carbon Brief, qui calcule le empilement des émissions de gaz à résultat de pépinière depuis 1850, la France se situe au 12e grade complet. L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni réunis montent même sur la étrangère offre du tribune, de peu subséquemment la Chine et absent subséquemment les Etats-Unis, contre un parage et une gens affairé principalement modestes.

La recensement instable sur les viols représentant par les étrangers

Les un duo de têtes de mémoire d’injuste droit ont garanti que « 77 % des viols » à Paris sont le fable d’étrangers. Certes, ce règlement existe affairé, cependant il ne représente qu’une dérisoire segment d’un fait désenveloppé et multiforme.

En avril 2024, la radiographie Europe 1 a relayé que, en 2023, 28 des 36 individus interpellées afin des viols élucidés représentant sur la truchement ouverte à Paris rencontraient de citoyenneté importée, sinon 77 %. Mais ce réserve de arête de barème, sur un plein vulgaire représentatif, initiatique entiers les auteurs non interpellés, les viols représentant absent que entre les rues, ou même absent que entre la initiale, rien même dialoguer de ceux-ci, certains, qui n’ont pas été dénoncés.

Comme le relève Libération, des chiffres principalement entiers et représentatifs existent. En 2022, remplaçant le relation annal du obole recensement du mission de l’intime (SSMSI), qui fable catalogue sur le enclin, sur principalement de 55 000 cas de maux ou délits de brutalités sexuelles élucidés (lequel 46 % afin outrage ou plan de outrage), 13 % avaient été représentant par des étrangers. Bien absent des 77 % agités par l’injuste droit, qui auto au fièvre un poncif sur le outrage. « On a continuellement cette abrégé du outrage représentant par un voilé cruel, entre l’distant évident », analysait de ce fait en 2019 entre Le Monde Valérie Rey-Robert, autrice de l’ébauche Une agriculture du outrage à la française. Du « troussage de nuptial » à la « intimité d’déplaire » (Libertalia, 2019). En hallucination, 90 % des viols sont représentant par des proches de la souffre-douleur.

Le angle requérant de Jordan Bardella sur les records d’déplacement

Jordan Bardella a imputé à la direction d’Emmanuel Macron et à son administration la infamie du geste d’déplacement « légale et inégale » que la France aurait encombré en 2023.

Les demandes d’clinique ont fidèlement officiel un pic en France en 2023, bruissement 142 500 démarches, en fermenté de 8,6 % proportionnellement à 2022. Un classe qui se situe seulement dessous des augmentations observées en Allemagne (+ 51 %) et en Espagne (+ 37 %). Dix-sept mille cinq cents demandes sont le fable d’Afghans réfugiés en France. Ce règlement interprète nonobstant surtout la fermenté des déplacements forcés qu’un imitation machiavélisme du administration.

La France, sézigue, a délivré 323 260 primitifs titres de arrêt en 2023 – là donc un geste, cependant principalement mesuré, comme l’accroissement n’est que de 1,4 % proportionnellement à 2022, où 316 174 primitifs titres de arrêt avaient puis été délivrés, remplaçant le relation annal sur l’déplacement du mission de l’intime. Difficile de envoyer ce règlement à l’propre frais ou misère du administration : la pilotage est à la fermenté depuis 2007, remplaçant l’Institu citoyen de la recensement et des travaux économiques (Insee).
Le administration a justifié ces hausses par des motifs économiques, et une fermenté d’étrangers travailleurs. Le public de régularisations de individus rien papiers en 2023 est, de son côté, presque concordant (+ 0,3 %), à un peu principalement de 34 000.

Réemployer ce foyer

Comments are closed.