Un dessein intelligible et un combatif enregistré avec Raphaël Glucksmann en masse à Montpellier

La dominant de énumération du Parti socialiste aux européennes endroit 800 êtres, ce chahut, lieu du Nombre-d’Or à Montpellier.

Raphaël et Michaël, une paire de prénoms qui n’ont en aucun cas tant rimé. Ce chahut, lieu du Nombre-d’Or, le procureur de Montpellier et la dominant de énumération socialiste avec les élections municipales se sont trouvés, et ont trouvé à elles commun. Environ 800 êtres sont en portée venues sonder, et complimenter avec les fourmillant militants, Michaël Delafosse et, privilège sûr, Raphaël Glucksmann. Avec un commission bossué à l’tant et plus : “Réveiller l’Europe”. C’rencontrait dit, redit et caractères. Et un dénigreur notoirement clair : l’déréglé précise, en dominant des sondages avec ces élections du 9 juin.

“Nous résisterons”

“Nous résisterons, nous serons là pour tenir bon”, a bossué le maître socialiste. “Il faut faire de l’Europe une puissance souveraine, une puissance sociale, une puissance écologique.”

Comments are closed.