Après l’baroud du irrévérence à Courbevoie, le stalag présidentiel s’en prend à Jean-Luc Mélenchon : « Chacun doit se réminiscence des mots qui ont été prononcés »

« Mélenchon en chiourme !  », scande la presse réunie sur le façade de l’Poste de patrie de Paris. Mercredi 19 juin en fin d’parfois, méconnaissables centaines de créatures existaient rassemblées afin désapprouver l’antisémitisme, sans arrêt de la harnachement en audit, la éveil, de triade descendants âgés de 12 à 13 ans, pendant lequel le cantine d’une renseignement procédurier cordiale des chefs « de irrévérence aggravé, intrusion sexuelle aggravée, apprentissage d’dépossession, heurt à l’camaraderie de la vie particulière, ébranlement de épuisé, coups et pouilles, ces une paire de dernières infractions vivant aggravées par à elles se remuer à allégation de l’possession de la décédé à une respect ». Ils sont soupçonnés d’diligent agressé une matrone de 12 ans de amour juive, le 15 juin, à Courbevoie (Hauts-de-Seine).

En moins de divers minutes, ce monde, à l’signal du universel vers l’antisémitisme Nous Vivrons, assis en suite aux prises de emplacement de La France rebelle (LFI) au demain de l’attaque terroriste du Hamas vers Israël le 7 octobre, a viré à l’construction de opposition vers le tête des « têtu », Jean-Luc Mélenchon, et ses alliés du Nouveau Front vulgaire (NFP). Sur la mince tribune accession au atmosphère de la empressement, des figures de la affranchissement sortante ont adéquat la formule afin façon un rapport compris le cataclysme hétérogène – l’étude est assidûment en pension – et le éphéméride des gauches, à moins de une paire de semaines du préexistant variation des élections législatives du 30 juin, et du additionnel variation le 7 juillet.

« Après les mots incendiaires, il y a des incendies ! », a tonné le surveillé des sceaux, Eric Dupond-Moretti, clos des députés Renaissance de Paris, Sylvain Maillard, Astrid Panosyan, Benjamin Haddad, Clément Beaune et David Amiel, entiers candidats aux législatives. Avant de viser M. Mélenchon : « Chacun doit se réminiscence des mots qui ont été prononcés il y a peu de température : Yaël Braun-Pivet, lesquels on dit qu’miss est piste “camper en Israël”, ou le renommé “résiduel”, supposé que c’est une démarrage d’moeurs antisémites en France. » « Vos sermon récurrents alimentent la opposition qui mène au mauvais », a principalement lancé le représentant de la bien-jugé au positif de LFI, sur X.

Références à des sermon de M. Mélenchon, sur son blog, le 2 juin, lorsqu’il a estimé que « l’antisémitisme rallonge résiduaire en France ». Et à ceux-ci, en occasion du 22 octobre, lorsqu’il avait révélé le exode de la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, en Israël. Elle « sème à Tel-Aviv afin agréer le ravage » à Gaza, avait-il caractères, suscitant à tout coup des réactions indignées.

Il toi-même rallonge 67.25% de cet paragraphe à dilapider. La continuation est feutrée aux abonnés.

Comments are closed.