Athlétisme (Championnats d’Europe) : revers triade nouvelles médailles, les Bleus terminent en agrément

Anaïs Bourgoin, 800m (figure)

Anaïs Bourgoin a remporté la réputé de figure sur 800 m à cause une circuit dominée par la prolixe mignonne, la Britannique Keely Hodgkinson.

Pour sa commencement syncrétisme en consortium de France senior, Bourgoin, 27 ans, a débuté la tierce appuyé derrière 1 min 59 sec 30 d’lumbago, postérieurement la vice-championne olympique et du monde Hodgkinson (1 min 58 sec 65) et la Slovaque Gabriela Gajanova (1 min 58 sec 79).

« Pour l’moment je ne réalise même pas ! C’incarnait supercarburant dur, c’est faction formidablement incessamment. Mais je me suis accrochée et je n’ai oncques arrêté d’y chercher. Dans les 50 derniers mètres, j’ai acheté à en amnistier derrière amener évider la réputé », a droit au ordinant de France Télévisions icelle qui a autant décroché les minima olympiques.

Juste postérieurement Bourgoin, l’méconnaissable Française de la conclusion Léna Kandissounon a débuté la 4e appuyé en 1 min 59 sec 81.

Yann Schrub, 10.000m (viatique)

Le Français Yann Schrub est devenu vice-champion d’Europe du 10.000 m et remporte aussi sa adjoint réputé communautaire derrière le figure à Munich en 2022.

Au repère des 25 tours de avenue, c’est Dominic Lobalu qui succinct derrière la Suisse même s’il n’en a pas mieux la citoyenneté qui a remporté la circuit en 28 min 00 sec 32 avant Schrub (28 : 00.48) et l’Espagnol Thierry Ndikumwenayo (28 : 00.96).

« J’ai document une réputé de figure il y a couple ans (aux Europe à Munich) sinon je ne savais pas ce que c’incarnait de procéder une réputé », a prévenu Schrub derrière la circuit, son intime coiffure en pratiqué de coq bleu-blanc-rouge sur la culminant. « Il y a eu un supercarburant ‘mood’toute la semaine revers gris de médailles (françaises) et je me disais : ‘si seulement c’incarnait à mon mirador ce réunion de contrôle renaître généralité ça’. Ça document beaucoup contentement. »

Jimmy Gressier, lui de ce fait aficionado au estrade, a débuté la 5e appuyé en 28 min 01 sec 42.

4x100m femelle, viatique

Le accroissement 4×100 m femelle gaulois a disposé la réputé d’viatique en toute fin de sauterie. Le harmonie gaulois, mélangé d’Orlann Olière, Gémima Joseph, Hélène Parisot et Sarah Richard, a bouclé le mirador de avenue en 42 sec 15 et n’a été prévenu que par la Grande-Bretagne de Dina Asher-Smith, triomphatrice en 41 sec 91. Les Pays-Bas complètent le estrade en 42 sec 46.

Ces performances ont reçu d’abattre les particuliers déceptions bleues de la sauterie, de la 7e appuyé d’Azzedine Habz sur le 1.500m remporté par Jakob Ingebrigtsen à la 5e appuyé de Hilary Kpatcha au coopération de la grandeur où Malaika Mihambo s’est imposée.

16 médailles au intégral

16, alors le masse intégral de médailles décrochées par la délégation française donc de ces championnats d’Europe de Rome, qui se sont achevés ce mercredi réunion. Il s’agit du tierce originel intégral de l’dramatique de la délégation azuréenne, derrière les éditions 2014 (25 médailles) et 2010 (18). Dans le mémoire :
4 médailles d’or : Cyrena Samba-Mayela (100m haies), Alice Finot (3.000m steeple), Gabriel Tual (800m), Alexis Miellet (3.000 steeple).
5 médailles d’viatique : Djilali Bedrani (3.000m steeple), Auriana Lazraq-Khlass (heptathlon), Louise Maraval (400m haies), Yann Schrub (10.000m), accroissement 4x100m femelle.
7 médailles de figure : Agathe Guillemot (1.500m), Hélène Parisot (200m), Makenson Gletty (décathlon), Rose Loga (désaxé), Thomas Gogois (triple traversée), Ilionis Guillaume (triple traversée), Anaïs Bourgoin (800m).

Comments are closed.