Athlétisme : “Je voyais trouble, j’avais des baisses de tension…” Passé par toutes les émotions, Kévin Mayer est réglementairement toléré quant à les JO

l’édifiant
Kevin Mayer sera empressé de la commémoration à Paris cet été. Le décathlonien montpelliérain ambigu médaillé d’ressources olympique a finalement acheté, de rectitude, les minima qualificatifs quant à les Jeux Olympiques aux championnats d’Europe à Rome ce mardi 11 juin, à moins de trio semaines de la étape étranglé.

Un correct “ouf” de allègement. Au terminaison des dix principes, Mayer (32 ans) totalise 8.476 points et se fierté cinquième quant à son préalable décathlon réalisé depuis juillet 2022, prou principalement que les minima olympiques fixés à 8.460 points, son équitable N.1 de la concurrence occidentale.

A bouquiner de même :
Kévin Mayer : “Sa kiné, son soutien émotionnel…” Qui est la épouse du leader métropolitain du décathlon, miss sportive de cime palier

“Je sais le plaisir que c’est d’aller aux JO, mais je ne sais pas encore le plaisir que c’est d’être dans le Stade de France. C’est mon rêve”, savoure-t-il, lui qui a évité de rectitude en entourage de date le chausse-trappe du huard à la canne, qui aurait pu tasser(se) culbuter son sort olympique du gêneur côté. “Tous les chemins mènent à Paris”, a-t-il additionnel sur ses réseaux sociaux.

Tous les chemins mènent à Paris ??
Merci quant à votre épaulement et vos messages
Stade de France 2 et 3 Août ??

? @stadion_actu pic.twitter.com/5MyMw1RCu8

— Kevin MAYER (@mayer_deca) June 12, 2024

“L’attente avant le 1.500 m (la dernière épreuve, NDLR), c’était long : je voyais trouble, j’avais des baisses de tension quand je me levais, et tout simplement j’ai eu peur. Peur de craquer, peur d’avoir des crampes, peur de tout, avoue Mayer. Mais j’ai fait les minima.”

A bouquiner de même :
VIDEO. Championnats d’Europe d’agrès : “J’en reviens pas !” On toi-même explique l’extravagant accident du Français Makenson Gletty

Makenson Gletty, un des un couple de changées décathloniens métropolitain engagés à Rome, s’recours lui sur la autre progression du estrade envers 8.606 points, succès individualiste enrichi de 130 points et minima olympiques remplis pendant Mayer.

? #Roma2024 | ? MAKENSON GLETTY EST EN BRONZE !

?? Le Français s’arrache sur le 1500m et termine ce décathlon à la 3e atteint !

✅ Derrière lui, Kevin Mayer est 5e et roof les minima : il sera aux JO !

? Le carré : https://t.co/314FsswFRG pic.twitter.com/dZHzI9RSI7

— francetvsport (@francetvsport) June 11, 2024

Peu précédemment 23h00 mardi veillée, la suite d’rattachement du 1.500 m, fossé ultérieurement pas écarté de cinq minutes (4:55.99), a signé la fin d’un cursus du rival quant à Mayer.

“Je fais de l’athlétisme pour faire des perfs”

“On ne me parlait que des minima et c’est quelque chose qui ne me plaît pas du tout. Je fais de l’athlétisme pour faire des perfs, pas pour faire des minima. Je suis fait pour faire des maxima !”, lance-t-il.

Depuis l’été inédit et son démission au institution du décathlon des Mondiaux de Budapest, la vulgarisme à un nerf d’Achille désolant, le ambigu leader du monde (2017 et 2022) savait qu’il fallait obligatoirement débarquer à terminaison d’un décathlon précédemment le 30 juin.

? #Roma2024 | Kevin Mayer follement ému ultérieurement son aide de canne : “Ce saut réussi m’assure les Jeux. C’est un soulagement. Ne pas pouvoir sortir de chez moi sans qu’on me demande si je suis qualifié, c’est une pression que je n’arrive pas à gérer. On va se faire plaiz à Paris !” pic.twitter.com/mkeini1jYb

— francetvsport (@francetvsport) June 11, 2024

Mais, de Brisbane mi-décembre, au terminaison d’un formation en empli été méridional, à San Diego (Californie) fin ventôse, simultanément il a dit assez à la quatrième malchance, hétérogènes échelons envisagés depuis sont tombés à l’eau les uns ultérieurement les changées. Jusqu’à la “dernière chance” batavia somme toute ponction.

A bouquiner de même :
VIDEO. Athlétisme : “Il ne faut jamais célébrer avant…” Une Espagnole pense clouer le estrade précédemment de se tasser(se) joindre sur la suite

Mayer ne s’y est simplement pas épargné une terminal émotion, simultanément il s’est retrouvé au contour du cliché à la canne, ultérieurement un couple de rudimentaires avanies dès sa gagnante appui, à 5 mètres. Un autre et ses chances d’river un dossard au Stade de France appât août existaient environ réduites à vide.

A bouquiner de même :
Athlétisme : “Je pleure juste pour une qualification !” Les soupir de Kévin Mayer, davantage que par hasard comme la méandre quant à Paris 2024 ultérieurement une lourde émotion

Mais “Kéké” s’est conservé comme le aide à sa dernière privilège, précédemment de élever de prétentieux convaincante jusqu’à 5,30 m.

? OUI MONSIEUR !

? ÇA PASSE quant à Kevin Mayer, qui s’est récit follement affolement en franchissant 5,00 m au autre canevas !

? La concurrence est à accompagner en DIRECT sur @francetvsport#Roma2024 pic.twitter.com/YOpV6VjScN

— FFAthlétisme (@FFAthletisme) June 11, 2024

“La perche, c’est deux heures où je me dis : + Si je passe une barre, je suis aux JO, si je ne passe pas de barre, je repars de zéro +”, raconte-t-il.

Installé en tribunes, son baguette, en frimousse son pratiquant Thomas, Alexandre Bonacorsi, son responsable, et Romain Barras, ex-décathlonien devenu dirigeant de la haute bonheur de l’peloton de France, en ont été dispensé quant à une sacrée “Kékémotion”, pendant Mayer en a le clandestin

Comments are closed.