Euro 2024 : “La dissolution ? On n’en a pas parlé !” Les Bleus évitent les questions politiques monsieur le débarquement de la exploit

l’construisant
Lors de la originelle conversation de foule de l’formation de France en Allemagne ce mercredi 12 juin, Dayot Upamecano et Kingsley Coman ont renvoyé les questions en bénéfice à la bilan ruse du communauté. Objectif : se confisquer à 100 % sur le football.

Vaguement arrivés en Allemagne que les Bleus sont déjà renvoyés aux actualités françaises. Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé dimanche 9 juin la désagrégation de l’apothéose nationale motivant de nouvelles élections législatives, Dayot Upamecano et Kingsley Coman ont été interrogés ce mercredi 12 juin tandis d’un conclusion foule sur la bilan ruse du communauté.

Les universels gaulois ont ensemble de corollaire balayé ces questions : “On a dit entre nous qu’on avait une compétition à préparer qui concerne le football. On essaie de garder notre concentration sur le football. La dissolution ? On n’en a pas parlé” assure Kingsley Coman.

Même son de sonnette du côté du bras du Bayern Munich Dayot Upamecano : “Aujourd’hui, je ne suis pas venu pour parler de ça, je préfère parler de football”.

Un intervalle qui s’explique par la opiniâtreté d’existence curieux à 100 % avec le débarquement de la exploit, le 17 juin faciès à l’Autriche.

Mais, une dérisoire pronostic peut reprendre les joueurs de Didier Deschamps à la accès ruse de à eux communauté. Si les Bleus terminent à la inconnue de posé de à eux troupe, il se pourrait qu’il bajoue à eux huitième de conclusion le 30 juin, O.K. le même judas que le chef beffroi du plébiscite.

Comments are closed.