Euro d’aérobic : le acrobate Gianmarco Tamberi, roi de la croupe et du comédie

Gianmarco Tamberi, vedette de l’aérobic transalpin, a joué mardi plus le officiel du lice olympique de Rome, du avènement à la fin des travaux, jusqu’à mériter un autre traité communautaire à la croupe. Il est allé jusqu’à caricaturer une contusion antérieurement ses supporters hagards… ci-devant de se aromatiser plus un prince séduire quant à coudre à la caméra les nourrissons ressorts cachés pour sa soulier grossière.

Publié le :

4 mn

Publicité

Champion olympique, virtuose du monde et virtuose d’Europe en traité, le acrobate en croupe Gianmarco Tamberi a reçu, mardi 11 juin, l’succès de encombrer la stylet frontispice au pendant, journellement restée clairsemée depuis le avènement de ses championnats d’Europe.

Il a bondi à 2,37 mètres de croupe quant à mériter sa autre prix d’or occidentale ultérieurement 2016 et 2022, et termine fabuleusement en frimousse antérieurement les Ukrainiens Vladyslav Lavskyy (2,29 m) et Oleh Doroshchuk (2,26 m).

S’il a brusquement été posé du traité, “Gimbo” a joué plus les émotions de son officiel ensemble au vaste du aide. D’abord à 2,29 m, supposé que il carence ses double débutants essais et corde voler le balancement d’une fin de aide hâtive, ci-devant de passer la timon à son dernier plan. 

À 2,33 m, le scenario se répète et il coupe de enfiler à la timon suivante, 2,34 m, qu’il efface aisément ultérieurement actif demandé le station fini pour le lice olympique latin. Au conclusion du aide, l’Italien de 32 ans franchira 2,37 m au antérieur esquisse, une croupe qu’il n’avait comme réalisée depuis les Jeux de Tokyo en 2021.

L’athlète transalpin avait pendant participé à l’un des moments forts de ces Jeux. Lui et le Qatari Mutaz Essa Barshim avaient entiers double été sacrés champions olympiques de la croupe, le 1er août 2021. Classés à régularité rêvée quant à la prix d’or, ils avaient le emprunt dans directement pour une nature de play-off quant à désigner un leader buté ou échanger l’or. Et les double amis avaient opté quant à la collaborateur assortiment, se trébuchant pour les embiellage antérieurement le pendant.

À deviner ainsiTokyo 2021 : les 12 images les comme marquantes des Jeux olympiques

Une piège pour la soulier

Après actif passé 2,34 m et s’personnalité posé du traité communautaire, le showman transalpin a apparu à commémorer son succès ci-devant de effondrer au sol et de se compacter la jointure. Les gueulante de exultation pour le lice se sont pendant mués en murmures inquiets, les évident craignant le mauvais à 45 jours des Jeux olympiques.

Il s’agissait en écho d’une (méchante ?) batelage de Tamberi, qui s’est prochainement succession et a détaché, réjoui, des nourrissons ressorts de sa soulier quant à secourir ensemble un “Stadio olimpico”, qui retenait son bouffi.

“J’étais un peu fébrile à 2,29 m, mais ensuite le spectacle a débuté”, a-t-il réagi. “J’ai fait semblant d’être blessé et j’ai caché les ressorts dans mes chaussures. Je crois que des gens y ont cru.” Sans piège…

L'Italien Gianmarco Tamberi montre, mardi 11 juin à Rome, les ressorts qu'il a cachés dans sa chaussure gauche pour amuser les spectateurs du stade olympique.
L’Italien Gianmarco Tamberi épanoui, mardi 11 juin à Rome, les ressorts qu’il a cachés pour sa soulier grossière quant à folâtrer les évident du lice olympique. © Anne-Christine Pouloulat, AFP

Un galipette de 18,18 mètres de vaste quant à l’Espagnol Diaz Fortun

Le “Gimboshow” a quasiment écho méjuger les performances de éperdument dominant degré qui avaient eu place comme tôt pour la réunion. Au triple passage, le aide a été enragé par l’Espagnol Jordan Alejandro Diaz Fortun, champion plus un galipette à 18,18 mètres de vaste qui écho de lui le autre rectifié performeur de l’écho, croupe la lumière anglais Jonathan Edwards et l’Américain Christian Taylor.

Le Français Thomas Gogois s’est invité sur le base du triple, dès ses débutants championnats mondiaux en senior, en pulvérisant son succès égoïste de comme de cinquante centimètres. Il l’a écho rénover de 16,87 m à 17,38 m, décrochant au exaltation une prix de doré.

Du côté du 400 m haies, le champion du monde, virtuose du monde et virtuose olympique Karsten Warholm et la recordwoman du monde en traité Femke Bol ont assumé à eux protocole d’ultra-favoris en surplombant sinon émotion à eux dénouement. Cette dernière a impressionné de heureux. Avec un abandon truculent, miss a bouclé son cadence de chemin en 52,49 secondes, devançant intimement de double secondes la Française Louise Maraval (54,23 sec) et la Hollandaise Cathelijn Peeters (54,37 sec).

À deviner ainsiEuro d’aérobic : Kevin Mayer s’ouvragé bref les portes des JO-2024

En couronnement de cette jour, la Française Hélène Parisot a aveuglé sur 200 m en remportant la prix de doré de cette discipline, plus à la définition un inaccoutumé succès égoïste de 22 sec 63. La sprinteuse de 31 ans a pour fixé à l’état-major de France la 13e prix de ces championnats d’Europe qui se terminent mercredi 12 juin. 

Avec AFP

Comments are closed.