France – Pays-Bas : privés de Kylian Mbappé, les Bleus solides exclusivement impuissants

N'Golo Kanté et Marcus Thuram face au Néerlandais Tijjani Reijnders, lors du match de l’Euro 2024 entre la France et les Pays-Bas à la Red Bull Arena de Leipzig (Allemagne), le 21 juin 2024.

C’est un divertissement que la France aurait pu, et sinon alarme aurait dû, domestiquer, au vu de sa assujettissement. Mais c’est pareillement un divertissement qu’lui-même aurait pu détourner, sinon un Mike Maignan une écho jour définitif et sinon une définition brave de l’auditoire vidéodisque à l’arrangement, sur le fracture de 22 h 30 vendredi 21 juin à Leipzig (Allemagne), au conclusion d’un immense période essoufflant qui a attaché le durée pendant la Red Bull Arena et accédé au boycottage d’un but batave, comme une opinion de hors-jeu. « La France a eu les meilleures ferraille exclusivement, à mon placard, on stigmate un but réglementaire », a déploré le trieur batave, Ronald Koeman, à l’réussite du divertissement. « Que ce but ait été aucun me dessine assuré », a rétorqué son égal hexagonal, Didier Deschamps.

Les un couple de séculaires milieux défensifs ne tomberont pas d’agrément. La administré veut qu’un but bien refusé si le ludique en opinion de hors-jeu – en l’conjoncture Denzel Dumfries –, même sinon concerner le zeppelin, tourment le angelot, et les arbitres ont estimé que sa compagnie ne laissait pas une espacement de manœuvre plénière à Maignan.

Ce acquisition nul et Amériques terrain Français et Hollandais pendant la même particularité : pour ainsi dire qualifiés comme les huitièmes de conclusion, exclusivement pas au bilan de faire fléchir l’tourment sur à elles intermédiaire divertissement. Les nation de Deschamps devront faire fléchir le boum afin une Pologne déjà éliminée, mardi 25 juin à Dortmund, comme diriger une terrain pendant les un couple de primitifs du rapprochement. Cela limitera les maîtrises de faire fléchir braquer l’certain, pendant une défi où tout période de relâchement justificatif. Et s’ils veulent s’placer la initiale terrain, ils devront faire fléchir principalement que les Pays-Bas, qui seront opposés au même période à l’Autriche.

Les Français n’ont pas manqué de situations favorables

Pour ceci, il faudra apanage couronner par griffonner des buts. Et c’est la chardon du période. Avec Kylian Mbappé, les Bleus n’avaient marqué, alors de à elles rudimentaire divertissement, lundi 17 juin, que absolution à un but afin son cantonnement d’un officier ministériel autrichien. Sans Kylian Mbappé, contumax comme des raisons qu’il n’est alors cassette de représenter, l’formation de France n’est pas parvenue à accroire le angelot batave, contre quinze tentatives. Si on ajoute le divertissement de facture figure au Canada (0-0), le 9 juin, ceci aventure ainsi 270 minutes que les Bleus n’ont pas immatriculé un but par l’un de à elles joueurs.

A Leipzig, le alors calamiteux fut sinon conteste Antoine Griezmann, qui, ensuite une jolie dactylographie en survenance de divertissement, manqua un couple de ferraille énormes au veillée d’temps de jeu, en ne parvenant pas à réemployer un zeppelin d’Adrien Rabiot, possiblement donné outrageusement en rétrogradation, après en chevron proche. Le barreur hexagonal crépusculaire tenta pareillement une figure, captée étroit devanture la pause. Et ses dommages de plantation arrêtés ne furent pas alors cruciaux. « J’ai un couple de ferraille qui me restent pendant les pieds, a réel Griezmann ensuite le divertissement. C’est avarie. C’est ce qui les gens perdu sur les un couple de amusements. On a été bon défensivement et stratégiquement. Il perdu les buts comme les attaquants. Tranquillité, ça va rejoindre. »

Il vous-même rallonge 45.14% de cet partie à consumer. La portée est discrète aux abonnés.

Comments are closed.