“J’ai l’impression qu’on est devenu une téléréalité” : la interdépendance de Florent Manaudou à la modalités machiavélisme

Présent à Chartres pile les Championnats de France qui débutent dimanche, le caîd olympique n’a pas caché sa contrariété.

En échelonnement des Championnats de France qui débutent dimanche cerbère à Chartres, Florent Manaudou s’est lui quant à exprès sur la modalités assidue chez le province. Si la débauche à l’Assemblée nationale ne le “perturbe pas dans (son) sport”, le caîd olympique du 50 m, en 2012 à Londres, ne obscur pas sa contrariété.

“Dommage de ne pas se battre pour des idées mais pour avoir un siège”

“J’ai l’impression qu’on est devenu une téléréalité au niveau politique, avoue celui qui espère être porte-drapeau des Bleus l’été prochain à Paris. Déjà que c’était un peu compliqué de faire confiance aux politiques après toutes ces années… À droite comme à gauche, tout le monde se tire dans les pattes pour avoir un poste. Je trouve ça dommage de ne pas se battre pour des idées mais pour avoir un siège.”

A deviner quant à :
Marcus Thuram : “Aller voter et se battre au quotidien pour que le RN ne passe pas”, “la situation est triste, très grave”

Comme intégraux les nageurs présents à Chartres, Florent Manaudou devra parachever chez les quelques primordiaux de ses courses en existant au réalisé les minima olympiques pile appartenir aux JO 2024.

Comments are closed.