Le Stade marivalois porté par sa primeur termine une excellente durée

Le Stade Marivalois a gardé sa 53e tribunal avant-première, en assistance de Jean-Claude Tardieu, responsable du Comité du Lot et de Thierry Wagemans, mandataire la municipalité de Lacapelle, dans lequel la carrée du bastide.
Guy Cayrol, antédiluvien du night-club, a accort la séminaire et Alain Labarthe, alors bien souhaité la bienvenue aux amas, a demandé une imminent de station en témoignage à Jean-Pierre Calmettes, doyen responsable du night-club, jadis dépouille.
Le encrier commun, Jean Pauly, a présenté le voisinage mentalité en mettant l’intonation sur les chantiers de genèse du night-club et sur les tâches qui le guident : dilettantisme, fixation en Australie rurale, droiture pénétré les dissemblables équipes (filles et garçons, jeunes et seniors).
Les responsables des secteurs sportifs ont ajusté le rapport de la durée écoulée qui ambiance vu le confirmation des seniors masculins en Fédérale 3, les débutants pas des seniors féminines dans lequel un compétition à XV, le exploit d’opulence à l’internat de rugby (contre de 120 adolescents) et les éblouissants résultats des équipes jeunes en souveraineté absolue (cadettes, cadets et juniors).
Le économe, Philippe Landes a en conséquence présenté le rapport caissier et accident détonner le agrandissement étonnant du collaboration (une trentaine de authentiques sponsors). Ce gambade en entrée permet au night-club d’épurer son crédit et de acquitter les projets à accéder.

A tourmenter ainsi :
Rugby : les cadets du Stade Marivalois champions d’Occitanie R3

Construction d’une conte carrée centre de vie

Après le amélioration d’un intermédiaire du colloque d’gouvernail, le responsable Alain Labarthe a pu ordonner les chantiers en balade : la uniforme aux standards du bordure capital et la expression d’une conte carrée cœur de vie.
Il a symbolisé le bon examen des cadets finalistes de à elles compétition d’Occitanie (et lauréate une semaine alors) et le accord de Champion de France espoirs de Léo Labarthe, formé au night-club.
Il a évoqué son complicité au essence qui mené le Stade Marivalois depuis des années : subsister sa levée en débris chrétien à sa pouvoir de éducation ; prolonger toute à elles établi aux jeunes qui montent et renforcent tout période l’visible des équipes seniors.
Le Bureau du Stade Marivalois est constant : Alain Labarthe (Président), Sébastien Caussanel (vice-Président), Jean Pauly et Christophe Bardet (Secrétariat commun), Philippe Landes et Nadine Jammes (Trésorerie).

Comments are closed.