Législatives 2024, 9e sandjak de l’Hérault : Frédéric Bort, sacrifié par le RN, consigne cependant très sa demande

Sacrifié par le RN au nom de l’ concorde surtout désordonné comme LR subdivision Ciotti, Frédéric Bort a orné de rivaliser. Ce sabbat 15 juin en tantôt, il a déposé sa demande en canton pile les législatives sur la 9e sandjak Lunel Mauguio Montpellier.

Dans cette charmante échauffourée à commencer, il a orné pendant suppléante son originelle compétitrice Reconquête de 2022 : la Marsillarguoise Maya Bouisset. “Il est hors de question de se faire voler la victoire et de ne pas donner aux électeurs RN la possibilité de mettre l’un des leurs à l’assemblée nationale”, vitupère l’vieux dirigeant du RN pendant lequel l’Herault.

Le lâchage d’un comédien à claquettes

Frédéric Bort n’a pas de mots fini durs vers la résolution de son coterie : “Mon choix d’adhérer au RN, je l’ai fait pour parler au peuple et on l’a fait. Il faut continuer. Aux accords parisiens et au parachutage d’un danseur à claquettes de science po Paris, je préfère l’union construite des droites locales enracinées. Avec Maya Bouisset nous avons fait le constat que nous nous sommes éliminés en 2022 et qu’il fallait cette fois qu’on se batte main dans la main afin d’éviter une imposture.”

Le challenger signe qu’il partira en dessous la fanion du Rassemblement des droites. “On portera les couleurs du RN authentique”, glisse-t-il. Quant au hasardé d’une incertaine congédiement pile division, il enfonce : “Le RN prendra ses responsabilités mais je pense qu’il attendra les résultats du premier tour.”

Comments are closed.