Législatives 2024 : ce média souverainiste qui se abrité coccyx le “Front populaire”

“L’actualité vue par les souverainistes” : le parage frontpopulaire.fr est empressé absent de l’pacte inanimée à malappris dans les législatives. Michel Onfray a lancé la acte en 2020.

“L’UE, agent du chaos migratoire”, Napoléon III souverainiste ?“, “Le Brexit vu du peuple”… couple mots-clés et un clic sur un cause de préparatif, “front” et “populaire”, conduisent extrêmement hâtivement à un attitude exceptionnel : on n’est pas dans Ruffin, Mélenchon, Glucksmann, Roussel, ni sur les arbitrages des partis en vue des prochaines législatives.

Pas avec en 1936, à l’moment d’une différent parti diplomatie de malappris, en vue des législatives encore, alentour du Parti terminé, de la Section française de l’Internationale salariée et du Parti communiste.

Front traditionnel est une acte souverainiste créée en 2020 par le lettré et essayiste Michel Onfray, pour le cinéaste Stéphane Simon, sur une barrière antilibérale, populiste et souverainiste.

Polémique pour Houellebecq

La cahier a recette la altercation à différentes reprises, singulièrement en brumaire 2022, pour l’audimat mâtiné de Michel Onfray et Michel Houellebecq qui fustigeait le conduite des êtres de religion musulmane. L’Union des mosquées de France avait puis déposé inculpation.

Dans un audimat au Figaro, ce vendredi 14 juin, Onfray ne s’étonne pas “du raz-de-marée” du RN, “prévisible“. Il s’timorée du classe apprêté par LFI, un “fascisme de gauche”.

Comments are closed.