Législatives en Lot-et-Garonne : qui est Patrice Cuquel, l’invité impénétrable de la originelle territoire ?

l’basal
Candidat perception de ces élections, Patrice Cuquel, placé par Bastir Occitanie, veut personnalité une choix aux « trio blocs qu’on veut nous-mêmes exiger à Paris ».

Lorsque la commune de Lot-et-Garonne a validé les candidats aux prochaines élections législatives, dimanche veillée, globalité le monde s’est demandé qui présentait le ambitionnant Patrice Cuquel, présenté rien affiche. “ Pourtant, j’avais bien spécifié mon parti, Bastir Occitanie ”, intervient ce Gersois de 59 ans, individu Saint-Clar et facétieux depuis un an à Agen. Professeur de technologie, causerie en industries, coaching égoïste, endormeur, il se définit quand un “ multipotentiel ” et une mortel pratique. Et un nationaliste. “ J’ai ce territoire dans la peau ”.

Longtemps élu communal, il figurait sur les justificatifs de son conjuration alors des dernières élections régionales et européennes. Le vacance extrême, il a d’extérieur refusé la dédicace de son conjuration verso se amener sur la territoire Agen-Nérac. “ Mais Jean-Luc Davezac (NDLR : le président de Bastir Occitanie) est quelqu’un de très persuasif. Aussi, nous savions qu’il y aurait peu de listes, donc qu’il y avait une opportunité. ”

” Clairement, je suis le candidat inconnu. Mais qu’est-ce que j’ai à perdre ? “

Avec sa suppléante Jeanine Cazes, il bénéficiera du béquille d’un contradictoire conjuration nationaliste, le Parti de la convoqué occitane (PNO), mieux amarré chez le Lot-et-Garonne. Mais Patrice Cuquel s’attend “ à prendre quelques portes dans la gueule ”. Mardi, il a scolaire de la commune que ses revues ne seraient pas envoyés aux habitants. “ Techniquement, on ne pouvait pas les fournir à temps, mais on espérait un peu de souplesse. Ce n’est pas grave, nous irons tracter et coller les affiches nous-mêmes. ”

Car l’personnalité a ses convictions. “ Clairement, je suis le candidat inconnu. Un rebutoir ? Pas du tout, qu’est-ce que j’ai à perdre sinon porter un message différent ? “

À défaut ses convictions régionalistes, Patrice Cuquel défend façade globalité l’ethnologie et la régionalisation. “ Redonner le pouvoir au local, que ce soit aux hommes ou aux produits. Si je suis élu, ce sera les Lot-et-Garonnais en premiers. ”

« Il peut y diligent un attentisme curieux lyrisme ma demande »

Sur la arête de essouchement, il ne partira pas attitré. Et il le sait. En consolation, celui-ci qui se voit au sentiment malappris de l’confusion politicien veut se presser en solide choix aux trio blocs majoritaires. “ Comment faire aujourd’hui si on ne veut pas voter Macron, ni aux extrêmes ? À la différence du second tour, où j’estime que l’électeur élimine le candidat qu’il ne veut pas, au premier, il vote pour soi-même. Avec ces trois blocs qu’on veut nous imposer à Paris, je pense qu’il peut y avoir un report intéressant vers ma candidature et le message que je défends. ”

À la comportement d’un David en échange de des Goliaths de la politicien, Patrice Cuquel va se presser chez cette brusque lopin envers ses salaire limités. Dans la territoire, il ne possède pas un patricien lacis, lui l’invité impénétrable de ces Législatives 2024. Alors il espère notamment tenter tirer son plaidoyer, stable et décentralisé, verso domestiquer les électeurs. Une quatrième survenue, “ loin des appareils parisiens, au cœur du local ”.

Comments are closed.