Manifestations vers l’extrême-droite : différents centaines de manifestants à Rodez

l’ingrédient
150 manifestations ont angle en France, ce sabbat, à l’invite de cinq syndicats vers l’extrême-droite et sa probatoire conquête aux élections législatives des 30 juin et 7 juillet. À Rodez, la extériorisation a joint différents centaines de manifestants.

Ce sabbat aube, l’intersyndicale (CFDT, CGT, UNSA, FSU et Solidaires) espérait “battre des records” de convocation derrière tasser(se) palissade. “Nous savons qu’ils s’en prendront à nous en premier”, quelques-uns confiait hiérarchique Emilien Drayer, copiste de l’incorporation locale CGT du étang decazevillois.

Entre 700 et 800 manifestants selon les syndicats
Entre 700 et 800 manifestants accompagnant les syndicats
DDM – A.M.

Devant le gloriette à chant du entouré officiel de Rodez, ils voyaient différents centaines à ressources répondu secours. Entre 700 et 800 accompagnant les syndicats. Dans la assemblage, la surprise domine aussi, même si quelques manifestants veulent comprendre pour le Nouveau Front Populaire la clôture de bye-bye de cette aigreur de temps. “C’est la solution contre la peste brune”, résume une participante. À différents mètres de là, le rival de l’incorporation de la lourdaud pour la primitive diocèse, Léon Thébault, sourit pleinement.

Discussion entre le candidat de la première circonscription, Léon Thébault, et les organisateurs.
Discussion dans le rival de la primitive diocèse, Léon Thébault, et les organisateurs.
DDM – A.M.

A dévorer encore :
DIRECT. Manifestations vers l’extrême-droite : débutants défilés en collège pour le Grand sud, Gérald Darmanin sollicitation “tact mais fermeté” aux policiers

“On va se mobiliser pendant les trois semaines des élections”

“On manifeste devant le tribunal et la préfecture, car nous savons que si le RN passe il aura la possibilité de nommer des procureurs, des juges et ceux qui pilotent tout ça. Et on veut le montrer”, résume Fabrice‍ Massoulié, copiste caporal de l’Union locale CGT Rodez / Onet le Château. “On va se mobiliser pendant les trois semaines des élections. Le but c’est que nous arrivions à imposer un programme proche de l’intersyndicale. On va faire des actions, se mobiliser autant qu’on le pourra et informer sur les mensonges de certains candidats.” En immersion de semaine, la CGT pourrait encore digérer situation en protection du proclamation du Nouveau Front Populaire.

Comments are closed.