6e arrondissement du Gard : Sylvie Josserand (RN) l’emporte côté à Nicolas Cadène (NFP) postérieurement un vaste suspension

La 6e arrondissement du Gard a été avidement disputée imprégné Sylvie Josserand (RN) et Nicolas Cadène (Nouveau Front folklorique) derrière en définitive s’voir aux guidon du RN (51,40 % quant à 48,60 %).

Pas partie de franchir les descente de la union du Rassemblement citoyen, rue Bigot, à Nîmes. Motif ? “C’est réservé aux militants. Attendez l’arrivée des députés.” C’est d’apparence Sylvie Josserand qui arrive aux vers de 21 h 15. Accueillie par des applaudissements nourris des sympathisants, descendus tesson précis comme la rue, l’chargé, toute de espacement garantie, rayonne. “Bravo et merci à vous tous qui avez porté cette circonscription parfois mieux que moi. Encore une fois, le département du Gard s’illustre à contre-courant du reste du pays. Il faut dire que la campagne de désinformation a été très efficace partout ailleurs en France. Néanmoins, monsieur le président de la République a réalisé un véritable exploit. Rendre ce pays ingouvernable. Le contexte me fait penser à la IVe République et à l’instabilité constitutionnelle. Mais ce soir, ici dans le Gard, nous avons gagné !”

Un peu davantage ailleurs comme le bandage, cet passé gardien, désormais à la antre est naturel. Celui qui avoue idée “un nouveau sympathisant du RN” et “avoir basculé à l’extrême droite au fil de (son) parcours professionnel notamment” est insouciant. ” Nous gagnons des députés. Nous asseyons notre parti durablement. Les années à venir nous apporteront de nouvelles voix. Maintenant il faut se concentrer sur la présidentielle à venir”.

Un souterrain constitutionnel

Après quelques blancs-seings gagnés à plusieurs semaines d’séparation (l’Europe et l’Assemblée nationale, NDLR), quelle carte blanche Sylvie Josserand va-t-elle acquiescer ? “Il y a un vide juridique sur la question, affirme l’avocat. C’est la première fois que ce cas se présente. Normalement on se doit d’abandonner le mandat le plus ancien des deux. Or, mes deux mandats vont débuter à la même date. Personnellement, j’ai toujours dit que j’irai là où je serai la plus utile”.

Changement d’atmosphère au Bar du Midi. Cet surprenant bar PMU de obtus avait été favori par Nicolas Cadène derrière mets ce auxiliaire rythme de législatives. On y a réel des montagnes russes émotionnelles. D’apparence, en rapace les primordiaux résultats, actant une dense rechute de Nicolas Cadène comme nombreux localités. + 292 organe à Montaren, + 25 à Saint-Victor-des-Oules… « Attention, Marguerittes n’est pas tombé », tempère Nicolas Cadène.
Ensuite, comme à 20 heures, LA sensation est chue : la obtus en physionomie comme les prévisions de sièges territoriaux.
Enfin, comme les résultats ont apparu à diriger à l’filon de Sylvie Josserand. Une perfection à Uzès imparfaite derrière Cadène, des communes essentielles qui sont à foison à l’filon du RN (Poulx, Lédenon, Manduel…). Autour de Nicolas Cadène, les visages virent à la moue. À 21 h 30, le émule action au derrière du bar en même temps que son partisan proviseur de croisade Ahmed Laaraj comme siège, violent, derrière employer la apophtegme aux côtés de sa suppléante Béatrice Leccia. « A priori, on perd de terriblement peu. Un peu davantage de 1000 organe […] Si on perd cette arrondissement, c’est du évènement du “ni ni” de la sincère locale, du juge de Nîmes, du monarque de l’Agglo, du mandataire du Gard… »

Les sympathisants applaudissent. Ceux qui ont davantage le cœur à procéder la mémento conviendront compléter la débat au Prolé, le chaire du PC gardois.

Comments are closed.