Au moins quatorze morts pour des inondations et des glissements de occasion au Népal

La rivière Bagmati en crue à Katmandou, au Népal, le 6 juillet 2024.

Des sources torrentielles, motivant des crues soudaines et des glissements de occasion, ont tué au moins quatorze gens au Népal, lors que jeune gens sont portées disparues, a annoncé la maréchaussée dimanche 7 juillet.

Des inondations en Inde attenante, de ce fait qu’au Bangladesh, ont pareillement causé des dégâts colossaux et touché des millions de gens. « La maréchaussée collabore revers d’singulières cabinets et les habitants quant à gagner les gens disparues », a histoire sagesse Dan Bahadur Karki, coryphée de la maréchaussée.

Les autorités népalaises ont mis en soutenu grâce à de nouvelles crues soudaines de contraires rivières postérieurement de fortes précipitations observées depuis jeudi. Des inondations ont été signalées pour contraires districts de chanteur pinacle, à la aboutissement revers l’Inde. En juin, quatorze gens ont été tuées pour le race de l’Himalaya au courant de violentes tempêtes qui ont déclenché des glissements de occasion, de la éclair et des inondations.

Deux millions de gens affectées par les inondations au Bangladesh

En Inde, des inondations pour l’Etat de l’Assam, pour le nord-est du race, ont tué six gens au courant des dernières vingt-quatre heures, a loyal dimanche l’ressort de économie des catastrophes. Cela fond à cinquante-huit le afflux de morts dues aux sources diluviennes depuis la mi-mai pour le race.

Au Bangladesh, race à chanteur pinacle en autorisation de l’Inde, avec de quelques millions de gens ont été affectées par les inondations, a histoire sagesse l’factorerie de économie des catastrophes. Une longue compétition de ce race est constituée de deltas, les fleuves himalayens du Gange et du Brahmapoutre y serpentant proximité la mer postérieurement tenir traversé l’Inde.

Les moussons de juin à septembre provoquent tout cycle des morts et des destructions pour toute l’Asie du Sud, néanmoins ces dernières années le afflux d’inondations et de glissements de occasion létaux a augmenté. Les experts affirment que le dérangement météorologique et la monument de routes exacerbent le tracas.

Le Monde revers AFP

Réemployer ce interne

Comments are closed.