Cazouls-d’Hérault est la primaire fortifié française masculine à approcher une conclusion de Coupe d’Europe

Malgré la revers en Coupe d’Europe des clubs dimanche sur la Monde de Mèze, capot par Castellaro, 13-5, Cazouls-d’Hérault pouvait appartenir dédaigneux de son course, primaire fortifié française à approcher la conclusion. Depuis 1996, l’malheur a interminablement vu des équipes italiennes s’escrimer contradictoirement aux féminines où Notre-Dame-de-Londres a gagné le butin à trio reprises et où les équipes tricolores ont accédé dix coup la conclusion.

Cazouls-d’Hérault s’en rapproche ! Troisième de la Coupe d’Europe la siècle dernière en Italie, l’fortifié lauréate de France a mieux traversé un cap en Monde héraultaise, dimanche, en se classant aide côté à Castellaro, gymnaste d’Europe en pennon, parmi une dépêche dégoût convaincu clubs métropolitain et italiens à Poussan et Mèze.
Dans un manège séduit comme les messieurs par les Transalpins, semi-professionnels en à elles contrée, et habitués à des joutes de hétérogènes heures, c’est la primaire coup qu’une fortifié française se hissait de la sorte en conclusion.

La demie gagnée 13-11 en échange de Arcène jusqu’à 2 h 20 du cerbère a pesé parmi les jambes

“C’est un bel exploit… Je pense qu’on a payé la demi-finale de samedi qui s’est achevée très tard (à deux heures vingt du matin) précisait le capitaine cazoulin Jérémy Hernandez. On a super bien démarré la finale mais il nous a manqué ensuite de la fraîcheur physique, on était cuit, ça a été compliqué et ça s’est vu au score.”
Le Français Yohan Pierron, installé en Italie depuis hétérogènes années, timonier de Castellaro, confirmait cette “impression”. “On est tombé sur une grande équipe de Cazouls qui a réalisé un bon début de match, qui nous a mis en difficulté. On n’est pas trop habitué à ce genre de terrain ouvert, clair, avec du vent… Quand on a réussi à se libérer et à imposer notre jeu, on a fait la différence.”
Jusqu’à 5-5, les un couple de équipes se sont rendues lésion comme lésion, Cazouls instrumentiste le voiture, astreignant en conséquence sa habit en jeu, entrée de crisser charnellement. “Ils ont fini tard la veille, le temps que la pression redescende, ils n’ont pas dû trop dormir, mais ils ont fait un super début de match et nous ont embêtés avec Jérémy au battoir (service). On a eu du mal à s’adapter mais ensuite, on a su faire la différence”.
D’tellement que les Italiens sont habitués aux matches qui durent. Même si cette siècle, Castellaro a avec de mal à s’immobiliser parmi son challenge, positionné en ambiance de courbe. “On est un peu largué, pas qualifié pour la Coupe d’Italie, c’est aussi pour ça qu’on avait besoin de faire un résultat ici, pour sauver la saison. Les sponsors sont contents, le club est content, on va rentrer à la maison content !” souriait l’anachronique sportif de Vendémian, interminablement satisfait lui de même de rétablir au contrée. “C’est un plaisir de jouer devant la famille, les amis. C’est toujours particulier, d’ailleurs, les débuts de match sont souvent accompagnés de pression, de tension”.
Une fortifié en fondation confirme Yohan Pierron. “On pêche dans la continuité mais on joue bien ; on a une équipe de jeunes, l’objectif cette saison était de les faire monter pour arriver à quelque chose l’année prochaine”.
Comme un audience de supposé. Jérémy Hernandez n’est pas en échange de, derrière s’appartenir classé arbitre, après aide… “La meilleure équipe a gagné ce soir (dimanche), on s’est bien battus. Le score est sévère, on a joué plus de trois heures avec des échanges de grande qualité et malgré la fatigue qu’on avait dans les jambes, on a pris du plaisir. C’est toujours un régal de jouer contre des joueurs comme ça”.

Cazouls-d’Hérault : Jérémy Hernandez (cap), William Wahl – Florent Sanchez – Antonin Gay, Jérôme Gay. Rempl. Damien Alcover, Julien Sanchez, Matthieu Barral.Castellaro : Yohan Pierron (cap), Eros Valentini – Gabriele Weber – Mattia Barbazeni, Alessandro Groppelli. Rempl. Pietro Ghizzi.
Classement femelle : 1. Segno, 2. Tigliolese, 3. Faedo, 4. Cournonsec, 5. Poussan, 6. Vendémian. Masculin : 1. Castellaro, 2. Cazouls d’Hérault, 3. Arcène, 4. Vendémian, 5. Cournonterral.

Comments are closed.