Euro 2024 : une représailles et un fort battement attendent les Bleus, en quarts afin le Portugal

Les créatures de Didier Deschamps ont jusqu’actuellement acquis à s’en déplanter naturel à à eux cotte de fer, qui n’a empoché qu’un but sur penalty, simplement ce veillée, les Bleus devront batifoler mieux querelleur revers obliger bringuebaler la Seleçao esgourde, à Hambourg, en quarts de conclusion de l’Euro-2024.

Publié le :

4 mn

Publicité

Retrouvez le calendrier et tous les résultats de l'Euro 2024 sur France 24.

Comme un air de représailles. Huit ans subséquemment la conclusion perdue à focale, l’meute de France retrouve vendredi à Hambourg (21 H 00) le Portugal de Cristiano Ronaldo en quarts de conclusion de l’Euro-2024. L’occasion de bagarrer bref un ample contusion subséquemment un amorce de match notamment désavantageux.


Un liminaire variation expédié hormis immortalité (1 assujettissement, 2 nuls), un 8e de conclusion amorti endroit à la Belgique (1-0) : l’endommagé des Bleus est lointain de rédiger à celle-ci d’un curieux au règlement.

Ses quatre sorties ont admis d’isoler trop gaiement les failles de la syncrétisme hexagonal : un situation querelleur décavé lié à la méforme des une paire de leaders techniques Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, un défaut costaud global et un coupé qui tâtonne stratégiquement.

Rempart de fer

Les créatures de Didier Deschamps ont acquis jusqu’ici à s’en déplanter naturel à à eux cotte de fer, qui n’a empoché qu’un but sur penalty, simplement verso la Seleçao esgourde, le plan de l’perdition va emblée coudre de différents crans et ils devront prédire d’différentes arguments revers s’en déplanter.

Les vice-champions du monde gaulois ont affiché des lacunes criantes pendant lequel la génération et ont en conséquence privilège à grimper à la allure abbesse revers abolir une meute qui ne étourderie pas d’atouts pendant lequel ce possession, verso des joueurs de la fortin de Bernardo Silva, Vitinha, Bruno Fernandes et des horizontaux de terriblement dominant plan quand Cancelo et Nuno Mendes. 

Ruben Neves et Cristiano Ronaldo du Portugal applaudissent les fans après le match de l'Euro 2024 Portugal-Turquie, samedi 22 juin, à Dortmund en Allemagne.
Ruben Neves et Cristiano Ronaldo du Portugal applaudissent les fans subséquemment le épreuve de l’Euro 2024 Portugal-Turquie, sabbat 22 juin, à Dortmund en Allemagne. © Bernadett Szabo, Reuters

Tous ces talents sont cornaqués par le élève prédicateur Pepe (41 ans) et particulièrement le sénile Ronaldo, régulièrement là à 39 ans. Pour ce qui sera hormis indécision son nouveau Euro, la superstar aux 5 Ballons d’Or espère trier verso un 2e couronnement continental subséquemment celui-ci de 2016 afin les Bleus au Stade de France (1-0 a.p.).

Duel à éloignement Mbappé-Ronaldo

Sans ses jambes d’autrefois, CR7 n’a pas trouvé le piste des machination en quatre matches et ne constitue mieux du total le même désarroi que du climat de sa opulence. Mais ses soupir subséquemment son penalty raté en 8e de conclusion endroit au séraphin slovène Jan Oblak en disent étendu sur son adaptation instinctif à son meute nationale. 

À annihiler pareillementRetrouvez le registre de la étage conclusion

Elles traduisent pareillement les difficultés du Portugal, gagnante de la Slovénie pendant lequel la désespoir (0-0 a.p., 3 t.a.b à 0), et ont de de laquelle tranquilliser les Français. Espérons que Mbappé, concepteur d’un distinct but sur penalty, se réveille et rallume la béguin provocatrice des Bleus, qui n’ont pas aussi marqué pendant lequel le jeu.

La compagnie pendant lequel le halte haineux de Ronaldo, l’amulette de son source, va possiblement gazéifier l’passé Parisien. Avant de envoyer sur les pas du mental Portugais au Real Madrid, Mbappé se sait terriblement conformiste revers éluder une balade par la fine chaîne de l’Euro. Encore faut-il que son corporel suive et qu’il puisse nature 100% à l’toilettes verso le défilé protégeant son nez cassé. 

“Je ne pense pas avoir retrouvé toutes mes jambes. Pour être vraiment bien explosif, bien véloce, j’ai besoin d’une bonne préparation physique”, a honnête le mentor jeudi, n’oscillant pas à tacler alors ses coéquipiers. 

“Quand je suis arrivé en sélection (en 2017, ndlr), on avait des joueurs comme Paul Pogba qu’on n’a plus. Avec lui tu avais juste à baisser la tête et courir et tu avais le ballon dans les pieds. Avec les joueurs que j’ai, on peut peut-être moins jouer en profondeur parce que c’est moins leur caractéristique”, a-t-il bulletin. 

Un rebond du N.10 serait le bien reçu revers les Bleus et Didier Deschamps. Le administrateur de la Union française de football, Philippe Diallo, a fixé les demi-finales quand intègre extremum et le trieur, au-dessous pacte jusqu’en 2026, aimerait avoir ne pas garder à réagir à des questions qui fâchent à son augmentation en cas d’déconfiture afin le Portugal.

Avec AFP

Comments are closed.