France-Espagne : La Roja caravane en dénouement de l’Euro 2024, Aymeric Laporte élimine Didier Deschamps

l’basique
L’Espagne d’Aymeric Laporte s’est imposée en échange de la France (2-1) et caravane en dénouement de l’Euro 2024. Une exquise reprise verso l’Agenais sur Didier Deschamps, qui ne l’a oncques nominé en Bleu.

France 1 – Espagne 2

M.-T. : 1-2.
Arbitre : M. Vincic (SLO).
Spectateurs : 75 000.
Pour la France : Kolo-Muani (9e).
Pour l’Espagne : Yamal (21e), Koundé CSC (25e).
Avertissements : verso la France : Tchouameni (60e), Camavinga (89e) ; verso l’Espagne : Navas (13e), Yamal (91e).
FRANCE : Maignan ; Koundé, Upamecano, Saliba, Hernandez ; Tchouameni, Rabiot (Camavinga, 62e), Kanté (cap.) (Griezmann, 62e) ; Dembélé (Giroud, 79e), Kolo-Muani (Barcola, 63e), MBappé.
ESPAGNE : Simon ; Navas (Vivian, 58e), Nacho, Laporte, Cucurella ; Rodri, Ruiz, Olmo (Merina, 76e) ; Yamal, Morata (cap.) (Oyarzabal, 76e), Williams (Zubimendi, 95e).

L’peloton de France jouait ce mardi, à Munich, une empressement en dénouement en l’Euro 2024. Elle existait opposée à la meilleure peloton de la coupe, l’Espagne de l’Agenais Aymeric Laporte. Le Lot-et-Garonnais existait d’loin propriétaire en glorification pénitencier dévoiement la Roja. Un délassement personnel verso Laporte, qui aurait pu miser verso l’peloton de France si Didier Deschamps l’avait évènement miser.

Nominé distinctes jour en ecchymose dans 2016 et 2017, l’Agenais n’existait pas entré en jeu. Quelques années davantage tard, somme assemblé naturalisé Espagnol, il avait estimé sa lauréate cap puis la Roja. Et ce veillée, en éliminant la France 2-1 et en se qualifiant en dénouement de l’Euro, il évènement un pédicule de nez au entraîneur qui n’avait pas décidé de lui.

Le délassement, une observable antinomie de parole, n’a pas tardé à s’stimuler. Dès les premières minutes, les Espagnols se ruent à l’calomnié de la volière de Mike Maignan. Les Français, de à eux côté, opposent à eux ordinaire mémento bas, puis une glorification de fer, et procèdent en contres puis à eux flèches Mbappé, Dembélé et Kolo-Muani. Ce sont les Bleus qui vont pénétrer l’tampon en préalable, dès la 9e instant. Mbappé déboule côté malappris et allocution un origine achevé verso Randal Kolo-Muani, qui empressement une dominant inévitable au derrière des piège d’Unai Simon. L’Agenais Aymeric Laporte omis radicalement l’jouteur du PSG au repérage. C’est le préalable but de l’peloton de France entre le jeu entre ce compétition d’Europe des nations.

L’Espagne incliné le délassement en quatre minutes

Mais les Espagnols ne se sont pas laissés brouiller par l’tampon du résultat. Sûrs de à eux recherché et de à eux qualificatif style, ils repartent à l’calomnié. Et la glorification des Bleus commence à avaler l’eau de toute section. La France, qui n’avait nonobstant approprié qu’un séparé but depuis le attire de l’Euro (un penalty en échange de la Pologne), va recevoir paire buts blessure sur blessure. À la 21e, Lamine Yamal, la paillette de la Roja âgée de 16 ans, estampille d’un consommée enroulé à l’acceptation de la piémont. À la 25e, Dani Olmo se faufile entre la piémont, coup et exigé Jules Koundé à marauder le guide entre ses propres piège. Les Espagnols ont réduit la accord en quatre minutes. Côté hexagonal, on a certain ultérieurement le résultat somme le résidu du délassement. Incapables de enfanter du jeu, – Deschamps renfermant estimé qu’on pouvait se nuire de la imagination d’Antoine Griezmann, laissé sur le support au blessure d’amenée –, les Bleus ont une écho jour montré toute la aridité assaut lequel ils ont évènement garantie depuis le attire de l’Euro.

Sans ses individualités, particulièrement celle-ci d’un Kylian Mbappé ramolli et qui vit une hors de saison méchamment compliquée, la France nous-mêmes a présenté un unième délassement d’un diapason décavé. Mais entrée à une peloton avoir davantage pesante et avoir davantage figurative cette fois-ci, elle-même s’est évènement détrôner sinon étendue. Pour Deschamps, séparé le aboutissant modéré. Mais supposé que le aboutissant n’est pas là et que la conduite n’est pas importante, que reste-t-il à la fin ? Pas grand-chose. Un pas grand-chose qui va au maximum adroit jusqu’à la Coupe du monde 2026. On en écume déjà…

Comments are closed.