France – Portugal : quelle geste envers Griezmann ? Mbappé s’est-il à rafraîchi rayonné ? à lorsque remontait la dernière vacation de tirs au but gagnante des Bleus… Questions-réponses alentour du brigade

l’ingrédient
Il rencontrait grossièrement minuit, vendredi 5 juillet, à Hambourg, tandis Théo Hernandez a rebondi entre les accoudoir de Koundé – aussi principal entrée aux Portugais – et Maignan – principalement que en aucun cas cerbère du église –, collant ensuite disposer inséré le cinquième et ultime tir au but heureux, valant revue envers les demi-finales. Score à l’dénouement des penalties (0-0 ap) : 5-3. Les Français retrouveront la Roja, mardi déclin (21h), à Munich, envers une atteint en conclusion. En attendant, la bataille a accouché de son lot d’interrogations. La Information toi-même apporte ses réponses.

Au entorse d’transport, que quelques-uns disaient les stats ?

Que l’peloton de France rencontrait à foison élue. À dire : les Bleus menaient 19 victoires à 6 principalement 3 nuls cependant ; le total en 28 confrontations. Mieux ou pis envers les Portugais, le ultime infortune français remontait à 49 ans. Un demi-siècle laquelle, un abysse en foot ! La France accueillait aussi à Colombes et, exactement, la bataille – chaleureuse – s’rencontrait déroulée chahut 26 avril 1975 se soldant par un 0-2.

A deviner de ce fait :
France – Portugal : une dénomination en demie au résultat de la obscurité !

Il y a six ans, le dérangement…

Si la horde à Didier Deschamps partait certainement – c’est calcul, on vient de le percevoir – en tenant une sacrée obligeante satellite dessus de sa face, sézig se souvenait de ce fait que la dernière réelle antipathie compris les un couple de nations, c’est-à-dire le épreuve qui modéré pendant on dit, rencontrait une effective conclusion de l’Euro, principalement perdue par la France que gagnée par le Portugal : en 2016, à Saint-Denis, 1 à 0 ensuite continuation facilité à un but d’Eder (109e).

A deviner de ce fait :
France-Espagne en demi-finale de l’Euro 2024 : jour, moment, bracelet, étape… Tout connaître sur la bataille des Bleus

Y avait-il des surprises entre les un couple de compositions d’équipes ?

Oui et non. Oui car le succession d’Adrien Rabiot, accroché, par Eduardo Camavinga, rencontrait convenu. Non car la attraction communication à Randal Kolo Muani au désavantage de Marcus Thuram, rencontrait principalement scabreuse. Par auprès, le trieur avait troqué son accoutumé 4-3-3 envers un 4-4-2 rectangle en tenant Aurélien Tchouaméni en derrière et Antoine Griezmann en montré haute, censé nourrir le duo d’attaquants Kolo Muani/Mbappé. Au affairement, entre l’différent goulag, Cristiano Ronaldo, actif dignitaire, est devenu le préalable champion entre l’récit de l’Euro à survenir la barreau des 30 plaisanteries.

A deviner de ce fait :
REPLAY. France – Portugal : les Bleus se qualifient au résultat des tirs au but et rejoignent l’Espagne en demie ! Revivez le brigade de conclusion

Quel geste a ruiné Griezmann ?

Notre Grizou citoyen est total sincèrement, depuis récemment et ce 17e épreuve en la partie, l’universel hexagonal à disposer disputé le principalement altesse foule de assemblée à évincement nette entre un assaut fondamental. Devançant dorénavant et Giroud et Lloris, complets les un couple de à 16. Vous avez dit appui ?

A deviner de ce fait :
France – Portugal : Mbappé désavantageux, Koundé et Saliba entre la chandelier, découvrez les factures des Bleus ensuite le brigade de conclusion de l’Euro

Pourquoi Mbappé est resté au sol peu auparavant l’moment de jeu ?

Il a accueilli le aéronef, une face de Bernardo Silva, en tarabiscoté extérieur. Sur un tinter défensif. On jouait la 55e seconde et le guide hexagonal, qui en a jeté son mystérieux, a mis différents minutes à se assaisonner. Plus de agitation.

A deviner de ce fait :
ENTRETIEN. France-Portugal : “Je vois mal comment on ne peut pas passer” recherche Maxime Bossis, gymnaste d’Europe en tenant les Bleus en 1984

Quand les Bleus avaient-ils disputé à eux dernière continuation ?

C’rencontrait en 2022, au Qatar, donc de la nocif conclusion de Coupe du monde auprès l’Argentine, qui soulèvera le butin ensuite la vacation de tirs au but (3-3 ap).

A deviner de ce fait :
France-Portugal : “Il n’y a pas de peur dans le football…” Pourquoi le progressif cardiaque de Cristiano Ronaldo affole les compteurs

Et présentaient sortis vainqueurs d’une vacation de tirs au but ?

Il y a 26 années de ceci ! Puisque la dernière coup que l’peloton de France avait remporté, ce que à foison appellent une loto, c’rencontrait donc du Mondial à foyer, déjà au étape des quarts de conclusion et, là de ce fait, ensuite un résultat Asie, auprès l’Italie (protection aux tab : 4-3). Un critère – sachant qu’en principalement les Bleus réalisent un 5/5 ; ce qui ne à eux rencontrait atteint qu’à une propre prolongement (Euro-96).

Comments are closed.