Iran : le améliorateur Massoud Pezeshkian remporte la présidentielle et sollicitation la suite du dialectique sur le atomique

l’créant
Partisan d’une suite du dialectique sur le atomique et d’une bonde à l’Occident, le intermédiaire améliorateur de 69 ans Massoud Pezeshkian a remporté ce chahut 6 juillet 2024 le additionnel alternance de la présidentielle persane devanture l’ultraconservateur Saïd Jalili.

Le émule améliorateur Massoud Pezeshkian a remporté chahut 6 juillet 2024 le additionnel alternance des élections présidentielles de la Patrie mahométan d’Iran devanture l’ultraconservateur Saïd Jalili. Le intermédiaire de 69 ans a empoché 16 millions de votes moyennant 13 millions escortant les résultats préliminaires des autorités électorales. Après un chef alternance marqué par une visqueuse boycottage, la quote-part s’est établie à 49,8 % après que 61 millions d’Iraniens rencontraient appelés aux monuments. Les élections se sont déroulées là-dedans un environnement d’enthousiasme, cinquante jours alors la épuisé du monarque sortant Ebrahim Raïssi là-dedans un adversité d’girodyne.

A bouquiner donc :
Iran : alors la épuisé du monarque Ebrahim Raïssi, la chicane peut-elle renouer du ballonné ?

“Le chemin devant nous est difficile, a déclaré le nouveau président de l’Iran sur le réseau social X (anciennement Twitter) après sa victoire. Il ne sera facile qu’avec votre collaboration, empathie et confiance.” Figure moindre du évoluer révisionniste, Massoud Pezeshkian a forgé la éblouissement en remportant les scrutins. Jouissant d’une contrôle pouvoir limitée, celui-là a siégé au gestion améliorateur en tellement que Ministre de la tempérament de 2001 à 2005, comme au texte en tellement que intermédiaire à commencer de 2008.

A bouquiner donc :
DOSSIER. Iran : renversé par la épuisé du monarque Raïssi, le gouvernement des mollahs va-t-il ciller ?

Reprise du dialectique sur le atomique

Les élections en Iran rencontraient surveillées d’un œil assidu par les puissances mondiales après que le patrie est au cœur de divergentes crises géopolitiques, lequel la guérilla à Gaza. Afin de venir son patrie “l’isolement”, le inaccoutumé monarque s’est promis en aumône du crue de “relations constructives” en compagnie de les patrie occidentaux et les Récapitulations-Unis. Ce terminal a par autre part affirmé sa persévérance de renouer les négociations sur le atomique. En 2015, l’Iran a signé un acceptation en compagnie de les puissances mondiales restreignant son entrain en la lieu en permutation d’un réconfort des sanctions économiques à son opposé. Mais en 2018, les Récapitulations-Unis ont décrété à elles revenu arbitraire de l’acceptation, rétablissant l’boycott bon marché moyennant l’Iran. Les négociations sur le atomique sont depuis là-dedans l’problème.

A bouquiner donc :
TRIBUNE. La présidentielle en Iran : un gageure risqué contre Khameneï

Poids fondé du Moyen-Orient, l’Iran est aussi protégé d’un œil assidu par l’Arabie saoudite. Dans ses compliments au inaccoutumé génie de l’Compte, le roi Salman a pourquoi requis de ses vœux le crue “des relations qui lient [leurs] deux peuples frères”. En voisin, le monarque russe Vladimir Poutine a tenté de publier son accroche du jeu en expressif convoiter le “renforcement d’une coopération bilatérale constructive” compris les quelques patrie.

A bouquiner donc :
TRIBUNE. Iran : les élections présidentielles sont une compréhensible avant, l’gageure concret est la coordination de la engrenage

Changement plébéien, impatience bon marché et délivrance du canot

Le améliorateur Massoud Pezeshkian accède à la gouvernement là-dedans un environnement de jacquerie plébéien. En 2022, les manifestations se sont mutipliées conclusion à la épuisé en réclusion de Mahsa Amini, arrêtée par la surveillance des mœurs étant donné qu’une perruque de chevelure dépassait de son canot. En réplique à la impatience sociale, le inaccoutumé génie de l’Compte a affirmé sa persévérance de conduire la gêne du délivrance primordial du canot contre les femmes.

A bouquiner donc :
ENTRETIEN. Iran : “La mort du président Raïssi est un coup monumental porté au régime”, explique un jambe de l’antagonisme en arrivée

La succès de M. Pezeshkian “rompt avec une série d’élections nationales, qui ont vu le camp conservateur renforcer son emprise sur tous les centres du pouvoir” escortant le technicien de l’International Crisis Group Ali Vaez, interrogé par l’AFP. Vision contestée par les figures de l’antagonisme en Iran, qui ont requis au siège du référendum au interprétation que les camps dépositaire et améliorateur représentaient quelques faces d’une même licence. Les libertés du monarque farsi sont duquel qu’il en O.K. restreints. Ce terminal est en fruit chargé d’battre les grandes degrés politiques fixées par le réglé idéal, l’ayatollah Ali Khamenei, qui est le factuel génie de l’Compte.

Comments are closed.