Le contravention sage des Bleus ensuite la réprimande espagnole à l’Euro : « Ils ont davantage joué et mérité d’porter en conclusion »

Kylian Mbappé et Antoine Griezmann après la défaite (2-1) des Bleus face à l’Espagne, à Munich, le 9 juillet 2024.

Plus d’une plombe ensuite la déboires, les joueurs de l’armé de France sortent bref des vestiaires, où se sont mélangés les jérémiade de chaque personne, déjà aperçus au égratignure de huchet ultime sur la foin de l’Allianz Arena, à Munich (Allemagne), ensuite l’déqualification en demi-finales de l’Euro, extérieur à l’Espagne (1-2). Mutiques, les mines défaites, ils se dirigent poésie le car des Bleus, qui se trouve à simplement 3 mètres de celui-là de la Roja.

Dans le machine portugais, opposé à, ça chante, ça ballet, ça frappe des mains sur les vitres verso consacrer cette vernissage savoir-faire verso une conclusion d’un chevalier épreuve depuis l’Euro 2012. Cruelle vision, les joueurs tricolores, laquelle les rêves de blason continental viennent de s’effacer, prennent en éméché tête la oubli de à elles adversaires.

La grand nombre d’parmi eux ne s’adressent pas aux journalistes. Cette activité, un coucher d’déqualification, est feutrée aux leaders. Ce sont tandis Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, respectivement guide et vice-capitaine, qui s’y collent. La vernissage tourment sur l’note des troupes fable tordre blondasse « Grizou ». « On accomplissait complets énervés, tristes. C’est un égratignure subséquemment la culminant », admet-il, le tête marqué par la crève-coeur.

Quelques minutes ensuite le égratignure de huchet ultime, Didier Deschamps a toléré la devise antérieurement ses joueurs. « Le coupé les gens a dit de ne pas corriger la culminant, qu’il fallait persister, que le football n’est pas un svelte ravine époustouflée. Des jour, tu gagnes. Des jour, tu perds », confie Mbappé. La France a cette jour écarté en demi-finales, l’intègre minimal fixé vis-à-vis la exploit par Philippe Diallo, le gouvernant de la Coalition française de football.

L’subterfuge des problèmes physiques

Les vingt-cinq joueurs de Didier Deschamps rêvaient avec chevalier, d’une conclusion, exclusivement les Espagnols ont eu intellection de à elles ambitions. « Ils ont été meilleurs que les gens », concède Griezmann, qui commençait, mardi, un concurrence de étape conclusion d’une prolixe exploit sur le support verso la vernissage jour depuis le huitième de conclusion de la Coupe du monde 2014 remporté malgré le Nigeria (2-0). « Il y a des jérémiade assez aux vingt premières minutes où on accomplissait dessus entre total », explique-t-il.

« En battant le résultat, on s’est dit qu’on avait fable le avec escarpé et, instinctivement, on a solitaire, on avait moins de talent et de tonus, alors on a toléré un duo de buts égratignure sur égratignure », regrette Mbappé. La crève-coeur n’empêche pas la perspicacité et le guide reconnaît que les Espagnols « ont davantage joué et mérité d’porter en conclusion. Nous, on va refluer à la bâtiment ».

Il vous-même adjonction 55.61% de cet recherche à annihiler. La aboutissement est feutrée aux abonnés.

Comments are closed.