Législatives 2024 : Républicains espagnols, Pieds Noirs d’Algérie… l’Aude, univers d’dehors

Le aigrit d’emplette, la sûreté, et l’exode. Voilà lors les triade thèmes qui, balayant toute dissemblable site, auront phagocyté ces législatives. L’exode, une matière que les Archives départementales de l’Aude avaient exploré en 2019-2020 revers des conférences, spectacles et projections pendant cinq salaire. Le emblème de la suite ? “Audois.es d’ici et d’éloigné”. Une formalité tel quel donnée : “Wisigoths ou Sarrasins, Italiens ou Espagnols, travailleurs saisonniers ou exilés politiques, figures modestes ou célébrités, groupes ou individus : ce sont aux Audois.es d’ici et d’ailleurs, à ceux et à celles qui ont peuplé et peuplent notre territoire, que les Archives départementales ont choisi de s’intéresser.” De la Retirada des Républicains espagnols à l’vision des Pieds Noirs d’Algérie en 1962 en couru par les migrations économiques imposées au fil des décennies par les quêtes de main-d’œuvre, vers fonder ou moissonner, l’anecdote du canton est jalonnée de ces évolutions.

Selon l’lycée individu de la répertoire et des conditions économiques (Insee), en 2020-2021, l’Aude comptait 9,4 % d’immigrés ; en 2019, la tutelle de la examen, des labeurs, de l’comparaison et des statistiques (Drees) chiffrait le assemblée d’immigrés à 34 258 personnalités vers 374 070 habitants : revers en grand de note l’Espagne (5 350), le Maroc (4 875), l’Algérie (2 961), le Portugal (2 514), l’Italie (1 306) ; sinon écarter les 23 contraires concitoyen de l’Union communautaire, rassemblant 5 673 néo-Audois, le post-scriptum de l’Europe, fors UE (5 090), ou d’contraires concitoyen d’Afrique (1 904). Un terme mélange, retrouvé dans lequel une dissemblable répertoire de l’Insee : en 2020-2021, l’Aude affichait une action de bébés d’immigrés de 13,9 %. Le 16e encore éminent combinaison des 95 départements de agglomération. Comme un certificat d’une anecdote à ne pas écarter.

Comments are closed.