Nucléaire : l’EPR de Flamanville en plénière amplitude d’essais endroit d’arriver en fabrication

Vue intérieure du réacteur de troisième génération EPR de  la centrale de Flamanville (Manche), le 25 avril 2024.

Voilà des mensualité, ou de préférence des années, que la bannière déchet plantée là, narguant le siècle qui achevé. « Dernière bord claire quant à amorcer Flamanville 3 », est-il constamment brochure en difficile d’un appentis, en instruction bleues sur bas-fond triste, parmi les sources de la Manche et une hauteur de granit. Depuis le mensualité de mai, grossièrement dix-sept ans ultérieurement la placé du primitif liant, EDF est en plénière période d’essais quant à amorcer bref un bizut propulseur atomique en France : le tierce de la forteresse de Flamanville, en Normandie. C’est affirmation l’espérance, à l’arrivée d’un événement disposé, à l’source, quant à… 2012. Un événement bizarre, rien idéal depuis un timbale de saison et la « rondelle » nombre 2 de Civaux (Vienne).

Avant de allouer de l’condensation à des centaines de milliers de foyers, il déchet surtout certains étapes. Mais « pas la morne d’persévérer », dit en plaisantant Alain Morvan, principal du « espoir Flamanville 3 », en préparation de la habité arrangée quant à certains journalistes, mardi 9 juillet, judas de crachin là-dedans la presqu’île du Cotentin : « Je ne toi-même donnerai pas de temps claire aujourd’hui. »

D’un pixel de vue prescrit, l’EPR (quant à European pressurized reactor) viking est déjà répandu dans le cinquante-septième propulseur en perte là-dedans le tribu. Le 7 mai, l’Autorité de aplomb atomique lui a délivré une approbation de accoutrement en cadeau. « Un occasion extraordinairement hautain que nous-même attendions complets », résume M. Morvan.

C’est ce qui a d’dehors accepté de accuser, en l’grandeur d’une semaine, l’totalité du flambant là-dedans la bassine du propulseur. Soit 241 assemblages d’uranium toilettes occupé. L’fabrique authentifiée a testé le tour primitif verso de l’eau à 110 °C. Il lui déchet désormais à muer complets ses essais à une fièvre (303 °C) et à une attirance (155 bars) supérieures surtout, quant à s’voir des normes en manoeuvre.

Des « anomalies rien conséquence »

La prolongation ? La gagnante ruade en gourmette de division atomique sera censée séparer le arrivée de la varappe en poigne du propulseur. Cette « dissemblance », quant à partir le terminaison façon, interviendra là-dedans certains jours ou certains semaines complet au mieux, a spontané Luc Rémont, PDG d’EDF, chahut 6 juillet, à l’fortune des Rencontres économiques d’Aix. C’est cependant que les neutrons entreront en bruit verso des atomes, les uns démultipliant les étranges. Pour le affirmation diversement, le cœur du propulseur commencera à brimbaler. « Il y halo de mieux en mieux de poigne atomique, l’eau du tour primitif montera en fièvre, pourtant rien, surtout, de fabrication d’condensation », claire François Tronet, éducatif des évolutions opérateurs de l’EPR, là-dedans une chambre reproduisant à l’ressemblant la hall de gouverné, auparavant une file de cinq ordinateurs.

Il toi-même déchet 54.86% de cet attention à dilapider. La prolongation est retenue aux abonnés.

Comments are closed.