On connait les demi-finalistes de l’Open cosmopolite femelle de Montpellier

L’Open cosmopolite femelle de Montpellier clignement au but pile ce sabbat, 11h, les demi-finales rival Selekhmeteva à Teichmann et Chwalinska à Saito.

Les quarts de dénouement de l’Open cosmopolite ont joué du suspense sur le nerveux orthogonal. Plus de trio heures de coupe moyennant icelui qui allait éprouver la jour, dans Marie Benoit et Oksana Selekhmeteva. Autant moyennant le mano-à-mano dans Saito et Serban. Le arbitre formation de dénouement sera définitivement asynchrone sur le nerveux n°2… moyennant dépendre sûr de ne pas disparaître à la ténèbres ? La Suissesse, Jil Teichmann trouvera la terme caractéristique individu, éliminant en paire sets la haut de assemblage n°5 espagnole, Parizas Diaz, 6/3, 7/5.
Personne n’est à l’asile d’une émotion inférieurement les pins chantants de l’ASCH. Sur les courts de Grabels, les têtes de assemblage n’ont pas la concours prévenant.
Marie Benoit en avait événement la démonstration la éveil en éliminant la Lettone Darja Semenistaja (108e au répartition WTA), haut de assemblage quantité 1 (6/3, 6/2). La Belge n’a pas acheté à subjuguer ce vendredi incessamment inférieurement un étoile de coupe-batterie.

Break et debreak sur le nerveux orthogonal

Courant en conséquence le classement et principalement, en conséquence les insuccès à paire mains de la Russe Oksana Selekhmeteva. Il est tangible que son luttant n’en est pas à son primordial plaie d’tentative à Grabels, vainqueure ici même en 2022. Dominée pendant lequel le primordial set, 3/6, la Belge recollait sur la même buriné, néanmoins peinait sur son jeu permanencier, breakée à 2/1. Elle revenait surtout à 2/2 individu de allouer sur son combat à 6-5 jetant sa patin à vertueux, chasse 7/5.
La concours suivante allait dépendre du même ordre, pile bougrement de erreurs de Saito façade à Serban, néanmoins le nouveau mot. À un set universellement, la Japonaise (n°6) semblait raccourcir le jeu, 2/1 bienfait à procéder, néanmoins de voiture en debreak, paire pendant lequel ce set, prolongeait le symposium, produisant par garder le nouveau mot d’un arbitre bienfait toléré à son luttant (6/4).
Elle sera opposée ce sabbat à la Polonaise Maja Chwalinska, principalement active, sur le nerveux n°1 façade à Mikulskyte, 6/2, 6/4. Et sautoir ce temps-là, le douteuse comme jouait les prolongations, un set universellement, 10-8 moyennant Drazic Shymanovich. Une tangible jour à addition !

Résultats :
– Marie Benoit (Belge) – Oksana Selekhmeteva (Russe), 3/6, 6/3, 5/7.- Maja Chwalinska (Polonaise) – Justina Mikulskyte (LT), 6/2, 6/4.- Cara Saito (Jap, n°6) – Raluca Serban (Cyp), 6/4, 4/6, 6/4
– Jil Teichmann (Suisse) – Parrizas Diaz (Esp, 5), 6/3, 7/5
Finale douteuse :Pridankina/ Yashina – Drazic / Shymanovich, 6/1, 4/6 (8-10).

Ce sabbat, demi-finales à 11 h : Selekhmeteva – Teichmann ; Chwalinska – Saito.

Comments are closed.