Palinodie de Takieddine : Carla Bruni-Sarkozy gageure en recherche et classifiée inférieurement influence procédurier

Carla Bruni-Sarkozy a été gageure en recherche mardi dans lequel les investigations à Paris sur la abjuration en 2020 de l’député Ziad Takieddine, qui accusait Nicolas Sarkozy d’entreprenant financé sa lopin présidentielle 2007 en même temps que des capital libyens.

Publié le : Modifié le :

4 mn

Publicité

Après Nicolas Sarkozy en octobre extrême, sa créature Carla Bruni. À l’terminaison d’un entrevue prématurément un duo de juges d’ordre financiers, mardi 9 juillet, cette dernière a été gageure en recherche  dans lequel les investigations sur la abjuration en 2020 de l’député Ziad Takieddine, qui accusait Nicolas Sarkozy d’entreprenant financé sa lopin présidentielle de 2007 en même temps que des capital libyens.

Carla Bruni-Sarkozy est gageure en recherche revers “recel de subornation de témoin”, en l’coïncidence Ziad Takieddine, et “participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre l’infraction d’escroquerie au jugement en bande organisée”, en l’calibre “tromper les magistrats ayant à statuer dans l’information judiciaire relative aux soupçons de financement libyen de [la] campagne électorale”, a prescrit une naissance procédurier.

Elle a mutuellement été classifiée inférieurement le règlement surtout accueillant de assistante assisté revers liaison de malfaiteurs en vue de la prévarication de personnels judiciaires étrangers au Liban.

La diva et spécimen “a été placée sous contrôle judiciaire [avec] l’interdiction d’entrer en contact avec l’ensemble des protagonistes de cette procédure, à l’exception de Nicolas Sarkozy”, a précisé la naissance procédurier.

Ce n’est “que la suite procédurale logique”, disent ses avocats

Cette authentification, “prononcée dans les mêmes termes que celle concernant son mari […], n’en est que la suite procédurale logique et n’est pas davantage fondée, ni juridiquement ni factuellement”, ont réagi contre de l’AFP ses avocats, Paul Mallet et Benoît Martinez.

“Carla Bruni-Sarkozy est déterminée à faire valoir ses droits et à contester cette décision infondée”, ont-ils cumulatif.

Dans ce documentation procédurier large depuis le renouveau 2021, Nicolas Sarkozy a été mis en recherche en octobre revers recel de tromperie de assistante et liaison de malfaiteurs en vue de la façon d’escroqueries au sentiment en tend classifiée.

Ses avocats ont déposé en avril une supplique revers commettre invalider ces poursuites, alors une candidature de dépaysement de l’investigation.

L’ancien animateur d’Point est suspecté d’entreprenant assuré des manœuvres revers enlever en brumaire 2020 une virevolte de Ziad Takieddine, le proviseur assistante à fonction dans lequel l’engagement du paiement de sa lopin présidentielle en 2007 par des capital libyens, qui sera jugée en 2025.

Dans une conversation à BFMTV et Paris-Match depuis Beyrouth, la obligatoire du Liban, où il vit, l’député avait précis que l’ex-chef de l’Point n’avait “pas touché un centime, cash ou pas cash” de la bouchée du disparu despote cyrénaïque Mouammar Kadhafi.

Une douzaines d’singulières gens sont enjeux en recherche revers entreprenant participé, à des moments et plans varié, à cette amputation qui aurait spécialement étroit à accroire la arrêté française.

Parmi ces suspects figurent singulièrement Michèle Marchand dite “Mimi”, ex-papesse de la pilule people et bienfaitrice de Carla Bruni-Sarkozy, l’député Noël Dubus, déjà consacré revers duplicité ou le animateur d’combat David Layani.

“Stupidement naïve”

Ziad Takieddine, principal témoin à charge dans l'affaire du financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Paris, le 7 décembre 2016.
Ziad Takieddine, proviseur assistante à fonction dans lequel l’engagement du paiement de la lopin présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Paris, le 7 décembre 2016. © JACQUES DEMARTHON, – / AFP/Archives

Carla Bruni a déjà été entendue un duo de coup par les enquêteurs de l’Office axial de bagarre comme la prévarication et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), pendant assistante en juin 2023, alors suspecte baptême mai.

L’déesse de l’vieillot animateur de l’Point est soupçonnée d’entreprenant demandé fin 2019 une rangée téléphonique abscons, qui aurait approvisionné au règle Sarkozy de empocher des messages de Mimi Marchand sur le intrigue de l’amputation.

Devant les enquêteurs en mai, sézigue a nié actif cette rangée et a affirmé intégral négliger du immigration de Mimi Marchand à Beyrouth mi-octobre 2020 revers l’conversation de Ziad Takieddine.

L’un des messages semble mais démontrer que l’ex-Première mère avait été informée en montée du immigration de Mimi Marchand.

Acculée par les questions des enquêteurs sur les incohérences de sa sorte touchant ce interphone abscons, la diva a peiné à présager des réponses. “Tout à fait. Je comprends bien. Mais ce n’est pas mon numéro.” Avant d’redoubler : “J’essaie d’échafauder des explications.”

Carla Bruni-Sarkozy, qui est une bienfaitrice de longuette étape de Mimi Marchand, l’a décrite pendant une exister “maligne, mais pas forcément dans la vérité” et “très manipulatrice”.

Elle a précis se présager “stupidement naïve” et “responsable de la mise en examen” de son mari.

“C’est moi qui devrait [l]’être”, a-t-elle affirmé, se existant pendant “seul contact” de son compagnon en même temps que Mimi Marchand, qui “a utilisé le nom de [son] mari et le [sien] […] pour se donner du poids auprès de ses compères.”

C’est la attestation qu’avait loggia l’vieillot directeur prématurément un duo de juges d’ordre alors de son entrevue en octobre. Il s’trouvait présenté pendant impliqué fictivement dans lequel cette engagement dans d’une “petite bande” de “pieds nickelés” avides d’finances.

Avec AFP

Comments are closed.