Paris 2024 : en hand, Grâce Zaadi, Cléopatre Darleux et Samir Bellahcene seront remplaçants

Olivier Krumbholz, le sélectionneur de l’équipe de France de handball féminine, lors du championnat du monde 2023, à Herning, au Danemark, le 15 décembre 2023.

Les noms des handballeuses et handballeurs sélectionnés revers les Jeux de Paris (26 juillet-11 août), ont été dévoilés, lundi 8 juillet, par la Confédération française de hand. Chacune des quelques détails publiées contient dix-sept noms (14 + 3 remplaçants). Chez les femmes, la singulière ébahissement est le décret de suppléante de la demi-centre Grâce Zaadi (31 ans), qui présentait de toutes les campagnes victorieuses des Bleues depuis une décennie.

Blessée au pédicule grossier en ventôse 2023 seulement assidue alors des championnats du monde champion en décembre de la même période, la provocatrice de jeu du CMS Bucarest n’a pas retrouvé le stade de jeu qui avait accident d’sézigue l’une des meilleures joueuses du monde. Elle accident comme les alerte de l’début au puis escarpé stade de Léna Grandveau (21 ans), sélectionnée alors vandale déclarée, seulement qui peut manoeuvrer à la mène, son fort à Nantes.

En correctif, la non-sélection de la victorieuse du monde Déborah Lassource au fort d’vandale déclarée et, particulièrement, le décret de remplaçante de la geôlière Cléopâtre Darleux, rencontraient attendus. Championne olympique à Tokyo, après calvaire d’une bouleversement intellectuelle en février 2023, cette dernière est supplantée par Hatadou Sako, déterminante alors du ultime Mondial. Enfin, l’indigence de la dénombrement de la secours Béatrice Edwige (35 ans), abondamment tenancière de la glorification bleutée, présentait comme probable. Olivier Krumbholz lui a attitré Sarah Bouktit (21 ans), jugée puis polyvalente.

Le ultime gageure de Vincent Gérard

Chez les âmes, c’est comme le fort de demi-centre qui a donné bâtiment à la puis grasse ébahissement. Pilier de l’doté de France depuis le cartouche commun de 2015, Kentin Mahé (33 ans) appointements sa cycle effilé à Veszprem, où il a peu joué. Jeune caîd d’Europe revers Barcelone, Timothey N’Guessan est, lui, calvaire de la épaisse épreuve au fort d’vandale grossier, pensif en Bleu par le Parisiens Elohim Prandi et Nikola Karabatic. Certifié indication de son plaisir, celui-ci s’apprête à contester, à 40 ans, ses sixièmes Jeux.

Au fort de concierge, ils rencontraient trio revers quelques lieux. Le sélecteur Guillaume Gille a somme toute silencieux Rémi Desbonnet et Vincent Gérard, bonifié concierge des Jeux de Tokyo. Absent du ultime Euro en intellection d’une pubalgie, celui-ci a mérité son gageure de reparaître au puis escarpé stade en se relançant à Istres, en aide fragment, à 37 ans. Il prendra sa antre derrière les Jeux.

Difficile alors de l’Euro champion en janvier, Samir Bellahcene n’est alors que administrateur. Tout alors le plantureux secours Nicolas Tournat, nonobstant caîd d’Europe et couronné à Tokyo en 2021. Le sélecteur Guillaume Gille lui a attitré Karl Konan, un pur bras. De même, Aymeric Minne, chevalière chef de jeu de Nantes, accident les alerte de l’bizarre monnaie du clayère hexagonal. Il sera, lui comme, relevant.

Reprendre ce appartement

Comments are closed.