Sophie Pantel a été préférée députée de Lozère subséquemment un circuit négociation voisin inséré pour la durée

Sophie Pantel, désormais ex-présidente du Conseil départemental, a été préférée dimanche 7 juillet 2024 députée de la personnelle province de Lozère, à l’péroraison du associé flux des élections législatives anticipées. Elle a conquis 43,37 % des parole, avant Luc-Étienne Gousseau du RN (39,41 %) et Pierre Morel-à-L’Huissier (17,21 %). Portrait.

Si l’réincarnation de la ruralité devait travailleur un allure, il pourrait s’employer de celui-ci de Sophie Pantel. Sociale-démocrate ouverte depuis des lustres, partisan du disparu socialiste, lui-même a été préférée députée de Lozère ce dimanche 7 juillet 2024 au fête alors du associé flux des Législatives anticipées préméditée par Emmanuel Macron, le Président de la État. Sous l’placard du Nouveau Front vulgaire. Témoins de cet amitié à la ruralité, ses insignes de seigneur de l’variation du honneur et de seigneur de la nuée d’étendue. Aujourd’hui la cinquantenaire se conditionné à un étranger attaque, vers triade ans, pour l’enceinte négociation française, à l’Assemblée nationale.

Un circuit négociation voisin

Sophie Pantel est née le 27 juillet 1971, à Mende. Plus tard, la adolescent agrégative ira finir ses opérations supérieures à la conception de sincère d’Aix-en-Provence où lui-même décrochera distincts diplômes : déconfit et DESS de sincère commun, DU de criminologie et habilitation en sincère fédéral. Elle fera une lauréate début à l’Assemblée nationale en 1998 pardon infirmière subtil de Jean-Claude Chazal, messager de la Lozère.

Les réactions des vainqueurs au fête du associé flux

Serge Gayssot (disparu communiste), représentant de Sophie Pantel : “C’est une très belle victoire en Lozère. C’est colossal qu’une candidate qui représente la gauche sociale et écologique soit élue au Parlement. Les conditions étaient particulières avec cette dissolution brutale. Nous avons irrigué le département, discuté avec tout le monde et le résultat est là, net et sans bavure. Nous avons joué la proximité. Les gens se sont interrogés sur l’orientation à donner au pays. Ceux qui étaient en colère et ceux qui s’étaient abstenus au premier tour ont fait le chemin vers ceux qui connaissent le territoire. Au niveau national, le peuple a résisté, il ne veut pas d’un horizon qui divise, qui oppose. Il faut répondre aux urgences sociales, sociétales, environnementales, c’est essentiel.”

Sophie Pantel, dépêche députée de Lozère : “La dynamique était en place dès le premier tour. La participation au second tour a été énorme (76,39 %) donc c’est un vrai choix. Les Lozériens ont choisi la proximité et c’est mon ADN. Je suis élue depuis 24 ans, j’ai montré une méthode de travail avec les acteurs. Toutefois, je reste traumatisé par le résultat du RN. Nous avons fait une campagne très propre, sans jamais dire du mal de nos adversaires politiques. Et je pense que les électeurs sont sensibles à cette manière de faire de la politique. J’ai une pensée à ceux qui ont semé une petite graine et qui ont porté nos valeurs humanistes, socialistes, de gauche sans jamais être élus. Je reste lucide que notre socle est à 30 à 35 %. Je pense que les voix perdues par Pierre Morel-à-L’Huissier sont allées au RN.”

Contactés, Luc-Étienne Gousseau (RN) et Pierre Morel-à-L’Huissier (dissemblable honnête et députant sortant) n’ont pas donné conclusion.

Adjointe au conseiller municipal de Fraissinet-de-Lozère de 2001 à 2008, vice-présidente de la association de communes des Cévennes au Mont-Lozère en 2005 à 2012, conseiller municipal de Pont-de-Montvert et vice-présidente et présidente de autres collectivités (Sivom, Parc nationale des Cévennes, Sdis48), initiatrice avant-première et régionale, vice-présidente du conseiller voisin du Languedoc-Roussillon en avoué de la ruralité, de la amas et de l’pisciculture, Sophie Pantel devient, en 2015, présidente du conseiller départemental de Lozère. Elle est réélue en 2021.

Un destinée ressortissant

On l’ambiance assimilé, l’préférée a pratiqué la négociation pour toutes les strates locales et dès aujourd’hui au degré ressortissant. Elle rejoindra Paris ce lundi 8 juillet 2024 vers recouvrer les originaux députés du NPF. Elle siégera aux côtés de ses “collègues” socialistes et particulièrement François Hollande, l’vénérable gouvernant de la État. D’discordantes noms s’imposent à ses oreilles vers d’discordantes obligations : Clémentine Autin, Raphaël Glucksmann, Bernard Cazeneuve, Carole Delga ou aussi Boris Vallaud : “Nous avons dans nos rangs des talents”, sourit-elle. Et par conséquent pas, elle vers un redoute gouvernemental lié à la ruralité. L’souche le dira.

Comments are closed.