“T’es député toi ? Faut se couper les cheveux !” : le porteur environnementaliste Steevy Gustave persécution de apartheid de la action d’un divergent porteur

l’basique
Modérément élu porteur, l’environnementaliste Steevy Gustave a subi la allusion inconvenante de l’un de ses évolutions collègues. En lumière ? Son habitus “atypique” et particulièrement ses dreadlocks. Un porteur lequel il n’a pas évident l’liberté l’a de la sorte vénéré d’tenter les “couper”.

Dans un gravure que lui a fixé le Parisien, le porteur environnementaliste Steevy Gustave a évident capital subi une allusion un peu entière lors qu’il se rendait afin la primitive jour à l’Assemblée nationale. “T’es député toi ? Faut se couper les cheveux !” lui aurait adressé un divergent porteur lequel il n’a pas donné le nom. Cet vieux chorégraphe de France Gall a gardé son rasséréné et est “resté très poli”. “Je pense qu’il a compris ma façon de penser” a exclusivement affirmé celui-ci qui souhaite ne caban pas agencer envers son “identité”.

“On m’a traité de Bob Marley, de rastaquouère”

Il pourrait même en exécuter un opposition diplomatie. Il a par original affirmé : “La France c’est aussi ceux qui ont des dreadlocks, qui portent des kippas, et des hidjabs.” S’il a bulletin le béquille d’une prolixe conflit des politiques de rustaud, et particulièrement du porteur occitan François Piquemal, cette xénophobie n’est pas conte afin lui.

“Dans la campagne on m’a traité de Bob Marley, de rastaquouère.” raconte-t-il. Pour lui, c’est le présage d’un apartheid émanant de multitude aujourd’hui “décomplexés”. “Je savais que ça allait être difficile, mais en même temps j’ai été très soutenu.” a-t-il principalement promis, monsieur de finir : “Je veux être la normalité. Je ne reproche pas à une personne d’être chauve.”

Non néanmoins ça va pas non ?

Tout mon béquille @SteevyGustave , complément fidèlement pendant tu es, c’est pendant ça qu’on t’affectionné.

Nous totaux extraordinairement fiers que tu moi-même représentes à l’Assemblée nationale ud83cudf3b https://t.co/VyGljAP4Ye

— Marine Tondelier (@marinetondelier) July 11, 2024

Il a lui même réagi sur X en remerciant du “soutien” et en désignant le interdit en ces termes : “Un imbécile reste un imbécile.”

Le surabondance là-dedans très ça ? Une loi avenir à attaquer afin la “discrimination capillaire”, variation par le porteur d’outre-mer Olivier Serva, avait été adoptée l’période trépassée par cette même Assemblée.

A annihiler de même :
Discrimination fougère : une dire de loi va essence projetée par l’Assemblée nationale monsieur la fin du traitement

Comments are closed.