Thibaut Cléret commercialise un assortiment de la claire comme les municipales de Frontignan

Candidat chassé au précurseur fréquence des municipales 2020 à Frontignan, Thibaut Cléret se rappel dans lequel la choc.

Coucou le revoilou. Candidat de la claire chassé au précurseur fréquence des municipales 2020 à Frontignan, Thibaut Cléret, jusqu’comme fermement modeste, se rappel dans lequel la choc gouvernement.

Il a manqué s’enfiler aux Législatives

Ce sont les résultats aux dernières législatives – élections lequel “j’ai failli participer”, glisse-t-il – qui l’ont poussés à dériver du futaie. À Frontignan, le mundillo gouvernement savait qu’il allait alterner au entreprise, il ne manquait adéquat que la occasion. C’est désormais acté. Pour le animateur d’affaire, “notre ville a voté majoritairement à l’extrême droite. Je vais être direct : notre pays, tout comme notre ville, est dirigé par des politiques sans courage qui ne pratiquent rien d’autre que la politique de l’assiette ! Les idées et les convictions ont disparu et pour des raisons électorales et par peur de déplaire, personne n’ose dire ce qu’il pense vraiment. La réalité c’est que beaucoup d’anciens socialistes ont voté RN car ils ne se retrouvent plus dans cette gauche irresponsable et dangereuse. Dangereuse en matière d’économie, dangereuse en matière de sécurité et dangereuse pour la République !”

Je me simulation identique un glacis

“Cela fait un an et un an et demi que des personnes me sollicitent, annonce Thibaut Cléret, on ne peut pas laisser faire les choses comme cela”. Ainsi “avec une équipe de femmes et d’hommes courageux de divers horizons politiques – centre, droite et extrême droite – nous avons décidé de prendre les choses en main pour faire entendre les voix de droite. Je me pose comme un rempart contre une éventuelle candidature de la France insoumise aux prochaines élections municipales. Jamais je ne laisserai l’extrême gauche prendre notre ville en main. Une ville que la gauche a rendue minable, sale et dangereuse, qui accueille les touristes les bras ouverts sans rien avoir à leur offrir !”

“Arrouy et sa majorité se sont déshonorés”

Les résultats des Législatives ont pareillement récit gendarmer l’haine municipale de Frontignan. Dans un billet, les sept élus relèvent qu’à “l’échelon communal, nous déplorons l’attitude de l’équipe Arrouy qui a soutenu sans réserve le binôme mélenchoniste Carrière-Jampy. Jamais la gauche locale n’a mis autant de moyens dans une campagne d’entre-tour : porte-à-porte à grande échelle, recrutement de militants extérieurs à la commune, renfort d’associations, distribution de tracts anonymes visant à effrayer les électeurs… “ Ils poursuivent : “malgré cette démonstration de force, les Frontignanais ont voté très majoritairement pour le candidat de droite (50 % dès le 1er tour, 58 % au 2e) : ils n’ont pas cédé au chantage. Malheureusement, les 17 bureaux de vote de Montpellier ont permis au binôme d’extrême gauche d’emporter la circonscription. Michel Arrouy et sa majorité se sont déshonorés en soutenant une coalition extrémiste, antisioniste et dangereuse.”

Un interpellation à toute la claire

Pour empressé localiser le cassure, il commercialise : “demain, soutenir le maire socialiste de Frontignan, ce sera soutenir la gauche extrême de M. Mélenchon, de M. Poutou et la France insoumise. Les mêmes qui veulent désarmer la police, qui investissent des fichés S pour des élections, qui crachent sur les questions de sécurité et d’immigration et qui favorisent le laxisme… “ Celui qui se débuté identique le diplomate de la claire locale commercialise lors “un mouvement rassembleur qui unit toute la droite, toutes les bonnes volontés de notre territoire ainsi que tous les amoureux de notre ville. Nous allons nous occuper des habitants, réinstaurer la sécurité partout dans la ville et leur apporter des solutions concrètes en matière de pouvoir d’achat.”
“C’est le bon moment pour y aller
, évoque Thibaut Cléret. A un moment donné il faut prendre les choses en main”.

Comments are closed.