Tour de France 2024 : « Ça devient fortement abscons envers les baroudeurs », disciple Pierrick Fédrigo, vénérable pistard de Bouygues Telecom et FDJ

l’caractéristique
Le Marmandais Pierrick Fédrigo, vénérable pillard pro envahisseur de quatre étapes sur le Tour de France, sera courant à Villeneuve-sur-Lot et à Agen envers le canal de la Grande Boucle. Entretien.

Depuis sa fin de gradins en 2016, Pierrick Fédrigo, vénérable pistard pillard natif de Marmande, s’occupe d’un retraite chez son Lot-et-Garonne à Lalandusse, mitoyen de Castillonnès, à la terme en tenant la Dordogne. Même s’il a accueilli de la caractéristique en tenant le ambiance du cyclisme, l’ex bagarreur, sportif de France en 2005, quadruple envahisseur d’règne sur le Tour, sera à Villeneuve-sur-Lot et à Agen envers la arrivée du association en Lot-et-Garonne, les 11 et 12 juillet.

Le Lot-et-Garonne va recueillir une avènement d’règne à Villeneuve-sur-Lot et un initiation à Agen. Ça faisait vingt ans que ça n’rencontrait pas abordé. Quel est votre sympathie à divers jours des étapes lot-et-garonnaises ?

« C’est une supériorité. Malheureusement, puisque j’piliers pistard, je n’ai pas eu l’avantage de coopérer à des Tours qui ont traversé le Lot-et-Garonne. C’est un peu mon justifie. C’est essence que les villes lot-et-garonnaises soient intéressées par l’événement qu’est le Tour de France. »

Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo a remporté quatre étapes sur le Tour de France.
Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo a remporté quatre étapes sur le Tour de France.
DDM – THIERRY BORDAS

Allez-vous coopérer à la congé chez le Lot-et-Garonne ?

« Je serai à l’avènement à Villeneuve-sur-Lot et premièrement à Agen. Je serai sur le Tour de France en aussi que mécanicien de voitures. Je travaille en tenant Leclerc, qui est compagnon du gilet à gesse de supérieur montagnard. Mon impératif sera d’conduire les invités de l’affiche ensemble au grand du Tour et à elles tasser(se) trancher l’règne de l’foyer. Et après à elles annoter ce qu’est la vie d’un pillard technicien. »

Que pensez-vous des tracés des étapes Aurillac-Villeneuve et Agen-Pau ?

« Je ne me suis pas surtout intéressé aux survol. Mais en cour, ce sont des étapes qui sont suffisamment costaudes d’accès. Et que les leaders vont ordonner arrêter à elles coin. Souvent en fin de auxiliaire semaine, les organismes commencent à entité alors usés. Il y a des gluant écarts imprégné les coureurs alors les leaders peuvent perdre alors de règne aux échappés. Malgré ensemble, ça discréditant puisque même d’entité anguleuse envers les échappés sur les étapes d’Agen et de Villeneuve. »

Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo est champion de France 2005.
Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo est sportif de France 2005.
DDM – THIERRY BORDAS

Vous avez décidé de toi-même refouler du ambiance du cyclisme pro. Pourquoi capital document ce dilemme ?

« Je n’ai en aucun cas ouvragé chez le monde du célérifère. Quand j’ai arrêté ma gradins, les déplacements commençaient à entité pénibles. J’piliers environ alors fatigué par les déplacements que par le célérifère. L’pointe de ma gradins rencontrait chez le but de augmente posséder de ma généalogie. Et de me crayonner sur ma mutation. Quand on coud sa gradins, on ne sait pas surabondamment chez à laquelle on va brutalement. Moi, j’ai favori le tourisme, car on a un charmant district et une adorable canton. Je n’ai pas intentionnel placer chez le ambiance du célérifère car il fallait placer sur les routes. Quand j’piliers pistard, j’piliers contumax de parmi moi familier de 200 jours par an. Je n’avais alors penchant de cette vie-là. Je n’avais alors penchant de enfiler des journées chez des bus et des voitures. J’ai document ça suspendant familier de 18 ans.

Vous rencontriez familier chez le association envers votre culture de la coude. Courir à l’perspicacité était-il votre enregistré de factice ?

« Dans le divertissement de malaisé diapason, on prend son patte puisque on pouvoir la conditions. Quand on sent que la recueilli est là et qu’on pouvoir à nous émetteur. Un pistard plus Pogacar, il s’amusait plus ça sur le Tour d’Italie. D’autre part, Je n’ai pas l’avis qu’il ait expérimenté le Giro fatigué. Moi, c’rencontrait un peu ça. Je savais que j’piliers un peu la brute noire chez les échappées. Et mon patte, c’rencontrait de refléter à la stratégique. Car, même si on a les oreillettes, c’est le pistard qui sent à quoi période il faut détériorer. C’rencontrait tout objet que je maîtrisais. »

Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fédrigo avec la FDJ en 2011.
Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fédrigo en tenant la FDJ en 2011.
DDM – DDM/ THIERRY BORDAS

Vous avez été pro de 2000 à 2016. Quel est votre situation de vue sur l’bouleversement du cyclisme ?

« On est exclusivement en canter de automatiser les coureurs. Il n’y a alors d’fantaisie, alors d’perspicacité. Je ne sais même pas si maints coureurs prennent du ravissement à tasser(se) ce qu’ils font. Ils ne sont pas transcendés par la coude. Aujourd’hui, le célérifère ce sont des chiffres. Pour entité un bon pistard, il faut descendre des chiffres. Il n’y a que les datas. Un pistard céans, il accompli la bord d’avènement et machine son calculateur. Tout est contrôlé, ensemble est neutralisé. On le voit un peu sur le Tour. Il y a à satiété d’équipes qui ont bulletin de ne pas détériorer. Ce sont des étapes linéaux, il faut ragréer les efforts. Tout est soigné. »

Les profils de baroudeurs sont-ils en avenue de séparation ?

« C’est un cyclisme qui rouleau fortement expéditivement chez les cols. Donc envers s’filer, c’est fortement abscons. Et toujours, ce sont les fortement costauds qui se font la discorde chez les derniers kilomètres. Ça devient fortement abscons envers les baroudeurs. »

Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo vainqueur à Tarbes en 2009.
Le Lot-et-Garonnais Pierrick Fedrigo envahisseur à Tarbes en 2009.
DDM – THIERRY BORDAS

Pau 2010, c’est « ma alors adorable patience sur le Tour »

Pierrick Fédrigo a entraîné les accotoir quatre jour sur le Tour de France. Sa début patience d’règne est Montélimar-Gap en 2006. Il a puis remporté l’règne Saint-Gaudens – Tarbes en 2009, l’règne Bagnères-de-Luchon – Pau en 2010, et l’règne Samatan – Pau en 2012.

« Les un couple de premières rencontraient des étapes de norme grimpe, en tenant des cols de 1re et 2e catégories, confie l’vénérable pillard technicien de 45 ans. Il n’y a que la inconnu qui avait été de la haute grimpe. C’rencontrait chez les Pyrénées en tenant intégraux les cols mythiques (Peyresourde, Aspin, Tourmalet, Aubisque). C’est ma alors adorable patience sur le Grande crépu. C’rencontrait la dernière règne des Pyrénées cette année-là et les leaders voulaient compléter sur une gentille mention. J’avais répondu courant ce jour-là. Même moi, je me suis étonné. Dans le divertissement, puisque on se surprend soi-même, on prend son patte. »

Fédrigo a gagné sa dernière règne du Tour à Pau, la individuelle règne remportée en tenant la FDJ. Une règne vallonnée, un peu convenable à l’règne Agen-Pau de cette cycle en tenant une passage du district du Gers. Le bagarreur avait étonné ensemble le monde en lutteur à 5 km de l’avènement.
« C’est une règne que j’avais cochée sur ce Tour 2012 car miss me convenait. J’avais décidé d’entité chez l’sauvée. Le association est avantage. Une auxiliaire sauvée est objet et je n’piliers pas civil. À un période donné, je suis déraciné et je me suis retrouvé à l’entrée. J’piliers en tenant divers costauds plus Thomas Voeckler et Samuel Dumpoulin. Ce jour-là, ensemble le monde pensait que j’allais tabler le emballage. Et j’ai piégé un peu ensemble le monde en lutteur à 5 km. Ce n’rencontrait pas délibéré. J’ai sincère le période où il fallait descendre. »

« On a ensemble de effet sincère que Pinot avait de grandes pouvoirs »

Entre 2000 et 2016, Pierrick Fédrigo a frayé chez les équipes Crjustice foncier, Bouygues telecom, FDJ et Bretagne Seche Environnement.

Trois des quatre étapes remportées Pierrick Fedrigo l’ont été dessous le gilet de la Bouygues Telecom, dirigée par Jean-René Bernaudeau. Ce fut son ramassis suspendant cinq ans imprégné 2005 et 2010. « On rencontrait une ramassis de baroudeurs, confie le Lot-et-Garonnais. On n’avait pas forcément de leaders envers le rangement commun. Avec Thomas Voeckler, on rencontrait des coureurs qui essayaient de actif la grand sur la Grande Boucle. On avait nos étapes, chaque personne avait son port, même si on avait un peu le même. On s’entendait fortement avoir. L’impartial rencontrait de tondre les étapes. Couramment, si ce n’rencontrait pas lui, c’rencontrait moi. Et bassesse versa. »

Après Bouygues Telecom, Pierrick Fédrigo a accédé la FDJ de Marc Madiot. C’est là qu’il a document la usage d’un nourrisson nouveau alléchant : Thibaut Pinot.

« J’ai familier Thibaut puisque il venait d’commencer à la FDJ, se remémore le Marmandais. On a ensemble de effet sincère que c’rencontrait un fiston qui avait de grandes pouvoirs. Il débutait cependant c’rencontrait étonnant de galoper en tenant une primaire peuplement et de arrêter son coin. C’est plus ça qu’on devient un vainqueur. Il a apparu par tondre des courses et des étapes sur le Tour. C’est un fiston qui récupérait de préférence avoir sur les courses par étapes. Et il en a document son impartial, qui a de préférence avoir marché. […] Entre ma peuplement et la sienne, il y avait déjà un branle-bas chez ensemble ce qui est data. C’rencontrait les compteurs, c’rencontrait la détermination. Il a probablement accueilli un peu alors de ravissement les dernières années car on avait l’avis qu’il courrait alors à la trouble et au intuition. Bien sûr qu’il va négliger car Thibaut Pinot. Il faisait objet des coureurs hexagonal qui pouvaient tasser(se) tout objet au diapason des classements universels. »

Comments are closed.