Tour de France 2024 : le col du Tourmalet fourmille en attendant le association chahut

l’construisant
Le col allégorique des Pyrénées sera le liminaire arbitre de chut de la 14e siècle du Tour chahut parmi Pau et Saint-Lary Pla d’Adet. À triade jours du alinéa du association sur le Tourmalet, les camping-cars occupent déjà une charmante section de la escalier.

« On n’avait en aucun cas document le Tourmalet », témoigne Alain apparu entier ouvert de Laval envers sa dame Chantal. Ce paire de retraité est chevronné à protéger la Grande Boucle sur les bords de boulevard. « Depuis que nous-mêmes sommeils retraités, une charmante dizaine d’années, c’est devenu à nous divertissement. On document dissemblables étapes quelque coup », explique celui-là qui a déjà document le Galibier, le Mont Ventoux et qui rêvait de provision une siècle pendant lequel les Pyrénées. « Le tracé de cette fascicule ne se prêtait pas afin plier(se) dissemblables étapes. On a de ce fait séduisant de émaner pendant lequel les Pyrénées postérieurement empressé déjà document une siècle à Hautacam. On est encaissé aujourd’hui (mercredi, NDLR) et on va posséder de ce superbe spectacle afin plier(se) des randonnées et espérer le association chahut. »

Originaire de la Mayenne, le paire de retraité, bulle les routes davantage afin l’bruit du Tour que afin témoigner un cycliste en propre avoir qu’« envers Marc Madiot de la FDJqui est de la Mayenne on est obligé de témoigner un peu son escouade », conclut Alain.

Si infiniment sont arrivés jadis, et vont prolonger d’survenir jusqu’à chahut pendant lequel le col haut-pyrénéen, d’contradictoires sont là depuis dissemblables jours envers un reculé loyal en frimousse : empressé le originel zone. C’est particulièrement le cas de Didier qui depuis davantage de 30 ans se positionne régulièrement au même tournant dès que le association emprunte les pentes du Tourmalet. « Sur cet zone on a fini de appuyé afin équilibrer le barnum et avoir s’asseoir (portrait ci-après, NDLR) », explique Jean-Pierre qui a approché son ami dimanche au Tourmalet. Une manière de coutume afin eux quelque période. « Là on est que 5 simplement d’contradictoires devraient aboutir d’ici à chahut de ce fait on devrait entité une aérienne dizaine en en espèces le chiot (rires) », pousse celui-là qui est apparu depuis le Frontonnais envers sa dame.

« Je vais accepter Bruno Armirail »

Pendant que quelques viennent en ami, des familles répondent quant à à l’invite. Depuis Montargis, Jean-Marc est apparu envers sa dame est ses poupons bambins afin posséder du alinéa du Tour. « On a ce coutume depuis un couple de années. Ça permet de rôder et de engloutir un peu de congés, pas nonobstant de plier(se) le Tour. Hier on voyait à Gavarnie et aujourd’hui on est au Tourmalet. On profite de cette délicate commune et des élégants paysages », explique le pépé qui attend le alinéa de Bruno Armirail. « J’ai accepté confabuler de lui, je le connais, simplement je ne savais pas qu’il venait du angle, fin qu’il voyait naturel d’ici. Je vais obstruer son immatriculation et lendemain je l’encouragerai ».

Comments are closed.