Uranium : la succursale d’Orano au Niger en « longue empêchement comptable »

Le site d’extraction et de transformation d’uranium de la Somaïr, dans la région d’Arlit, dans le nord du Niger, en février 2005.

La Somaïr, succursale d’Orano au Niger laquelle les exportations sont à l’rémission, est en « longue empêchement comptable » et coaction de commercialiser des stocks d’uranium originairement destinés à parrainer la épingle ultérieure du lieu, a-t-on renseigné, mardi 9 juillet, malgré du cerné tricolore. « On en arrive à un enclin où Somaïr est en énormément longue empêchement comptable, spécialement du histoire des difficultés comme avive émettre l’uranium », a prouvé à l’AFP Orano, qui rappelle que sa succursale est comme l’insolubilité d’vendre depuis un an du histoire de la état politicien locale.

« On est obligé de récompenser intégraux nos efforts au confirmation de l’praticable réalisateur et au versement des salaires, et ça, on le histoire en vendant de prétentieux C.E.G. des stocks (…) qu’on a économisés, et qui sont destinés originairement au subvention du gain de refonte du lieu à l’moralité de sa époque d’aliénation », a précisé Orano.

La Somaïr, située comme la préfecture d’Arlit (polaire), est la singulière face d’uranium exploitée par Orano au Niger, postérieurement la épingle de la Cominak en 2021. Elle a repris ses activités en février, postérieurement une repos de contraires appointement sans arrêt du écorchure d’Etat de juillet 2023.

Orano a histoire « une information aphorisme possibilité aux autorités du Niger comme présager une leçon d’expédition sinon poésie la France, sinon poésie la Namibie », malheureusement les autorités nigériennes n’ont pas donné continuation à ce lice. Orano résidu seulement « à l’audience » de Niamey.

« Mesures sociales »

Afin de enchaîner l’place du lieu, qui emploie abruptement grossièrement 700 gens, et environ tellement de prolétariat comme ses sous-traitants, la Somaïr a en conséquence arrivé à retrancher ces stocks provisionnés et stockés sur le sol tricolore. Cette gestionnaire palliative n’offrande seulement qu’un suspension de un duo de appointement, prévient Orano : « Si la état ne se débloquait pas énergiquement comme la Somaïr, miss serait incessamment coaction de agir des mesures sociales. »

Faute de déblocage, la Somaïr serait coaction de agir « des mesures de amoindrissement d’place croissante qui pourraient envoyer comme les prochains appointement à l’rémission des activités », indique aussi l’fabrique.

Orano possède grossièrement 64 % de la Somaïr, détenue comme le résidu par la Sopamin, corps d’Etat du Niger. Depuis la indemnité des activités en février, le lieu a portée un peu alors de 700 tonnelets (t) de absorbé minier d’uranium, stockées sur établi. En 2023, du histoire de la état politicien au Niger, le modèle avait chuté à 1 130 – vers grossièrement 2 000 t en période coutumière –, ce qui représente grossièrement 16 % de la agencement d’uranium d’Orano comme le monde.

Cette état n’a pas de conséquences notables comme l’réserve de ses clients, acompte exclusivement le cerné tricolore, qui souligne son « foulée minière internationale, sur grossièrement intégraux les continents », et directe renfermer spécialement renforcé ses activités au Canada.

S’énergique des conséquences financières comme le cerné, elles-mêmes sont en leçon d’sentiment. Orano doit relier ses résultats semestriels le 26 juillet.

Le Monde en tenant AFP

Réemployer ce contenance

Comments are closed.