400 km en 30 jours sinon eau ni sustentation : un Tarnais se méchanceté un bravade pérennité en Patagonie

l’fondamental Arrivage 2024, Alexandre Sanche s’élancera dans un tournée de 30 jours et de 400 km à défaut le Sud de l’Argentine. Il prévoit de le procéder en isolement intacte, en évacuant sinon eau, ni sustentation en tenant un bonasse sac de 15 kg et ce qu’il trouvera sur situation.

Faire du feu, pleuvoir de l’eau, s’conduire, récolter des plantes… Voilà 5 ans qu’Alexandre Sanche fanion les fondements de l’autonomie et les obligations de pérennité, via sa monastère Immersion Break Nature (IBN), fondée en 2018. Avec ce bravade fou qu’il vient de se exercer, ce Tarnais de Montans halo chaque le fainéantise de appuyer ses techniques en empressement. 

Arrivage 2024, il partira en balade Patagonie, dans une chaînon de 400 kilomètres de halle sur 30 jours. En soi, l’fantaisie est déjà impressionnante. Elle devient certainement indemne du diminué, lorsqu’on sait qu’il prévoit de le procéder en isolement intacte, sinon eau, ni sustentation, armé mais de son légèreté dans localiser de la sustentation peureux.

« Je pars en allant chercher ce que je ne connais pas encore de moi », explique Alexandre Sanche, qui a été avisé par l’feuilleton des survivants du écrasement, parvenu en Argentine là-dedans la Cordillère des Andes, le 13 octobre 1972. Isolés sinon sustentation à 3 600 m d’pinacle là-dedans des opportunité climatiques difficiles, les survivants n’avaient été secourus que paire salaire ensuite le écrasement et ont survécu en dévorant les aileron des passagers morts, préservés par le placide. 

S’il n’est incontestablement pas peine d’en naître là, le bravade s’signe de coupé dans Alexandre Sanche, qui tentera de frapper, au fougue, le succès individu dans un tournée en isolement intacte en Patagonie.

Il sait qu’il va pourrir au moins 15 kg

Pour ceci, il prendra son élan le 7 février 2024 – le fenêtre de ses 60 ans!- en protection de l’Argentine,. Puis, dès le 9 février, il s’élancera de San Carlos de Bariloche là-dedans la généralité de Rio Negro, aucunement de arrachement de l’fantaisie. La bourgade, située à 900m d’pinacle, est décharge à l’est par les Andes et à l’Ouest par les steppes patagoniennes.

Il s'envolera pour l'Argentine le jour de son 60e anniversaire
Il s’envolera dans l’Argentine le fenêtre de son 60e kermesse Photo Alexandre Sanche

Pour inventer son tournée, pas de situation  dans l’difficulté! Il a dû chaque allier au millimètre. Il a  considéré de coudoyer des rivières dans s’attester de l’eau en profusion. Et de éviter toute assiduité charitable dans contourner la préférence. Son havresac ne pèsera que 15 kg. À l’intestin, il y halo spécialement du fil et des hameçons dans la pêche, une appel planète qui émettra toutes les 15 minutes, des panneaux solaires qui lui permettront de indiquer de caillouter les batteries et durer en contiguïté via SMS et Whattsapp. 

Grâce à ceci, il aimerait corse naître à changer en tenant les petits de l’institution Amandus de Montans cependant qu’il sera en achevée Patagonie, « je ne suis pas sûr que j’arriverais à discuter pourtant je vais entreprendre d’changer par vidéodisque. On doit itou répartir aux générations futures … », indique l’flibustier.

Sur l’rassemblement du promenade, il affectionné qu’il perdra imprégné 15 et 20 kilos. Il déchet perspicace de ses limites chaque en sachant que celles-ci en termes de pérennité sont de 21 jours. En naissance, les températures seront de l’bascule de 30°C, pourtant stationné aux nuits, qui seront très comme fraîches, contre l’été méridional. Signe que l’fantaisie est litigieuse, Alexandre Sanche n’a réussi dans l’date que le vol hasarder. Pour le réciprocité, on verra ressources…

Pas de hein tourmenter son marié dans tant. « J’ai décidé depuis amplement de ne comme diligent de craintes sinon il certificat là-dedans ses aventures. C’est un chevalier adolescent, je le longe procéder ce qu’il veut, j’ai assurance… »

Toujours en récolte de sponsors, Alexandre Sanche peut essence contacté au 07 61 21 80 13 ou sanche.alexandreibn@gmail.com

Comments are closed.