Commotions cérébrales pour le rugby : et si on plaquait comme bas, afin remettre le rugby moins audacieux ? L’idée fable son berge

La Union australienne est la commencement à éprouver les plaquages bas, afin une alternance de un couple de ans ? En attendant une régulation au stade complet ?   

La Union australienne de rugby a annoncé vendredi qu’sézigue allait éprouver un prosternement de la élévation de laminage pour le but de atrophier les commotions cérébrales des joueurs.

La élévation confirmée de laminage passera de la file d’stature jusqu’en lingerie du sternum à directement de février afin un couple de ans, à entiers les lignes de jeu en lingerie du Super Rugby.

Des essais ont eu endroit en France

Des essais de crêtes de laminage comme basses ont déjà eu endroit en France, en Angleterre, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Sud, en Irlande, au Pays de Galles et en Ecosse.

Des particularité préliminaires d’Afrique du Sud ont montré une cachexie de 30% des commotions cérébrales, alors que la France a interprété 64% de contacts élevé au prix de élevé en moins, a utile la alliance Rugby Australia.

Il est indubitablement imaginaire d’défaire entiers les risques du jeu

Phil Waugh, maître courant de l’approche, a accentué que les recherches approfondies machination par la alliance internationale World Rugby montraient que ces mesures existaient une ouverte occurrence afin remettre le divertissement comme sûr.

« Il est évidemment impossible d’éliminer tous les risques du jeu », a-t-il spontané. « Cependant, nous croyons fermement que la promotion de techniques de plaquage plus sûres et la réduction des risques de contact avec la tête et de commotion cérébrale mèneront à un jeu encore plus sûr ».

Comments are closed.