Le fonctionnaire halluciné la vrombissement sur l’atterrissage de 1500 âmes « indésirables » à Tarbes en vue des JO de Paris 2024

Comme toutes les rumeurs, sézig est élan, ensuite entretenue, par des peuplade qui trouvent un charge à payer à ce niveau ou de préférence à l’tourner.

Alors que ce barouf revenait exactement au biaisé des colloque tarbaises, c’est un spectateur lorsque de la agglutination de arrondissement Bel-Air-Ormeau-Figarol qui l’a pari au soirée, en s’adressant simplement au fonctionnaire de Tarbes, Gérard Trémège : « Il se dit que pour les Jeux olympiques de cet été, la ville de Paris souhaite se débarrasser des personnes « indésirables » en les collant dans des trains vers la province. Et il se dit surtout que vous, M. le maire, vous avez donné votre accord pour en accueillir 1500 dans notre ville ! »

Trémège tord le cou à la vrombissement

L’occasion vers Gérard Trémège d’former la hasard : « D’abord, personne ne m’a demandé mon accord, alors, je n’ai pas pu le donner. Ensuite, cette rumeur m’est revenue aux oreilles, et j’ai immédiatement questionné le préfet. Il m’a répondu qu’en effet, des personnes seraient « exclues » de Paris, et que chaque département devrait y prendre sa part. Mais pas dans les proportions que colporte cette rumeur, puisque ce sont 60 personnes qui seront envoyées dans le département. On est loin de vos chiffres ! »

Comments are closed.