L’ex-Premier émissaire anglo-saxon Boris Johnson s’explication malgré des familles des victimes du Covid

« Je suis profondément désolé pour la douleur, les pertes et la souffrance des victimes du Covid. » C’est en ces termes que l’vieux Premier émissaire anglo-saxon Boris Johnson a présenté mercredi ses excuses, aux familles des victimes du Covid-19, lorsque d’une public pendant lequel l’sondage certifiée sur la épiphytie, ultérieurement de vives capitaux d’ancestraux collaborateurs.

Publié le :

4 mn

Publicité

L’ex-Premier émissaire anglo-saxon Boris Johnson a présenté ses excuses, mercredi 6 décembre, aux familles des victimes du Covid-19, et a établi s’personnalité « trompé sur certains points » lorsque de son audience exceptionnellement attendue pendant lequel le baguette de l’sondage certifiée sur la épiphytie.

« Je suis profondément désolé pour la douleur, les pertes et la souffrance » de ces victimes et de à eux familles, a dit Boris Johnson, en naissance de cette public.

« Inévitablement, nous nous sommes trompés sur certains points », a accessoire l’ex-chef du gérance orthodoxe, disant garantir « personnellement la responsabilité » des décisions prises à l’temps. « Je pense que nous avons fait de notre mieux […] dans des circonstances très difficiles. […] Y a-t-il des choses que nous aurions dû faire différemment ? Incontestablement. »

Le Covid a tué encore de 232 000 personnalités au Royaume-Uni, et Boris Johnson va fonction accorder à des questions difficiles lorsque de cette audience prévue dans conserver un couple de jours, ultérieurement de vives capitaux d’ancestraux collaborateurs.

« Orgie de narcissisme »

Depuis le appâte des audiences en juin, hétérogènes conseillers et scientifiques ont décrit un Premier émissaire vieilli, tiraillé, peu inquiet des victimes lors la épiphytie a éclaté, appâte 2020, et un gérance fragmenté et décousu.

Boris Johnson a-t-il entamé immodérément de instant dans contraindre un précurseur spécialité fin germinal 2020 ? Avait-il entamé la parcimonieux de la épiphytie ? Comprenait-il les conditions scientifiques ? Trouvait-il abstrus aux victimes et particulièrement aux personnalités âgées ?

« C’était la mauvaise crise pour les compétences du Premier ministre », a estimé fin octobre façade la crédit Lee Cain, vieux dirigeant de la diffusion à Downing Street, qui décrit un Boris Johnson intolérable les décisions et ambulatoire hormis cesse d’annonce, en embarras de la dernière humain lui renfermant oral.

Boris Johnson, 59 ans, encore preste à plaire en tournure revers légèreté qu’à accorder revers brièveté, a zélé à affaisser dans insinuer qu’il accomplissait appâte 2020 l’bonhomme de la modalités.

Ses excuses ont déjà été rejetées par Aamer Anwar, l’champion.intercessuer d’une analogie écossaise de victimes du Covid, Scottish Covid Bereaved. « Au lieu de résoudre la crise », Boris Johnson a « présidé à une orgie de narcissisme totalement dégoûtante », a-t-il spontané à des journalistes façade le composition où a coin l’public. « Il a laissé les corps s’empiler et les personnes âgées être traitées comme des déchets toxiques », a-t-il accessoire.

Une arboriculture « toxique »

L’ex-Premier émissaire a précisément préparé sa justification, lu 6 000 pages de revues, et s’est reclus sautoir des heures revers ses avocats, remplaçant hétérogènes médias.

Il est abordé dès 7 h (locales et GMT) mercredi aurore pendant lequel le composition, bien trio heures prématurément le appâte de l’public. « C’est la première fois que Boris est en avance pour quelque chose », a plaisanté sur Sky News le émissaire de la Police, Chris Philp.

Après ses excuses – interrompues par quatre manifestants qui scandent « Nous ne voulons pas de ses excuses ! » prématurément d’personnalité expulsés de la hall –, il devrait certifier que le gérance a contribué à entretenir des dizaines, analogue des centaines de milliers de vies. Il devrait comme continuer sur le déclaration de prophylaxie mis en empressement appâte 2021, encore brièvement que de riche terroir.

Boris Johnson avait ce dernier été durement touché par le Covid en avril 2020.

Le 23 germinal 2020, un précurseur spécialité avait été imposé aux Britanniques, continu de un couple de contradictoires. Des fêtes illégales à Downing Street endéans cette amplitude ont incident tintamarre, et contribué à la renversement de Boris Johnson, troublé à la abandon en juillet 2022.

« Il est incapable de diriger », se lamentait à l’arrière-saison 2020 pendant lequel des messages WhatsApp le journaliste ordinaire de Downing Street, Simon Case, le encore éminent maire du terroir. « Il change de direction stratégique tous les jours », se désespérait-il.

Martin Reynolds, vieux journaliste inhabituel de Boris Johnson, a de même décrit un gérance à la arboriculture dysfonctionnelle et macho. D’autres ont montré une arboriculture « toxique ».

Boris Johnson devrait de même affirmativement exclure des accusations de son vieux responsable de heureux, devenu mauvais challenger, Dominic Cummings, qui l’a décrit avec aux abonnés absents endéans les primordiaux jours de la épiphytie, car il travaillait à un écrit sur Shakespeare.

Les primordiaux points de son thèse avaient fuité pendant lequel la promptitude anglo-saxon prématurément l’public, ce qu’a regretté l’naïve idole Heather Hallett, en offensive de l’sondage certifiée.

Avec AFP

Comments are closed.