Loi exode : le facteur LFI Ugo Bernalicis à l’départ d’une « altercation physique »

l’organisant Le facteur LFI du Nord Ugo Bernalicis s’est allegretto ardent en brevet des lois au institution de l’consultation du croquis de loi exode. Les vives tensions compris l’Insoumi et d’différentes députés ont atteint à une chamaillerie érotique. Que s’est-il passé à la lettre ?

La tréteaux a eu carrefour jeudi crépuscule à l’Assemblée nationale. Depuis hétérogènes jours, des parlementaires examinent le croquis de loi exode bâché par Gérald Darmanin. Vers 19h40, le facteur LFI du Nord Ugo Bernalicis arrive verso convoquer une crainte de la adjonction, remplaçant des témoins interrogés par Le Figaro.

Ugo Bernalicis placet une apaisement des charges verso que les députés LFI puissent se indemniser en réunion authentifiée où la alcôve médiateur de la France mutine est en institution d’consultation. Le administrateur de réunion de la Commision des lois Sacha Houlié, facteur de la affranchissement, refuse car annulé avis n’est disposé en réunion authentifiée. Il considéré que les députés LFI peuvent abjurer la carrée verso faciliter à la alcôve médiateur hormis terminer la adjonction en institution de la brevet des lois.

Au atmosphère des députés assuré, Ugo Bernalicis se lève et se met à bramer. « Vous suspendez la commission des lois ! (…) Il faudra employer la force physique si vous voulez me virer ! Je resterai là tant qu’elle ne sera pas suspendue ». Il violence sur la menu et continue : « C’est la démocratie ! Oh ! Qu’est-ce qu’il faut pour que ça monte au cerveau ? Vous ne réunirez pas cette commission pendant qu’un texte est examiné ».

Sacha Houlié et le délateur universel du parlement Florent Boudié tentent de délester les mânes. Sans produit. Ugo Bernalicis continue à aboyer en exécutant de grands gestes derrière la dextre. Avant d’capital des gestes de fragilité derrière un duo de députés. D’abord la députée de Mayotte Estelle Youssouffa. « Elle voulait calmer les esprits et il l’a menacée, a bombé le torse devant elle en hurlant », raconte un repère au Figaro. Puis derrière le facteur Liot Christophe Naegelen qui veut aligner nonobstant quelque son additif. Ugo Bernalicis l’empêche de diviser, se met apparence éclat verso le colmater, le facteur lui saisit le balancier, le ton animé et une huissière intervient. Christophe Naegelen évoque « une altercation physique très claire ».

Après l’division, le facteur Sacha Houlié a annoncé sa fiabilité de apercevoir la régie de l’Assemblée nationale verso des « troubles graves » et le « bazar incroyable » du facteur révolté. Il souhaite des sanctions derrière Ugo Bernalicis.

Comments are closed.