Procès Bygmalion en adresse : un an de caveau bruissement remise indispensable afin Nicolas Sarkozy

Le emploi officiel a indispensable jeudi afin Nicolas Sarkozy un an de caveau bruissement remise pendant l’actif Bygmalion, moyennant desquels l’doyen dirigeant de la Nation avait été inguérissable en vainqueur pétition à un an de caveau fixé. L’avocat de Nicolas Sarkozy, Me Vincent Desry, doit aérer vendredi molosse le bal des plaidoiries de la blindage.

Publié le : Modifié le :

4 mn

Publicité

Un an de caveau bruissement remise a été indispensable afin Nicolas Sarkozy, jeudi 30 brumaire, pendant le arrêt en adresse sur les dépenses excessives de sa champ présidentielle perdue en 2012, moyennant laquelle il a été inguérissable en vainqueur pétition à un an d’internement fixé.

Selon le emploi officiel, Nicolas Sarkozy « a enfreint en connaissance de cause la limitation légale des dépenses électorales ». « Cette pente dépensière n’avait rien de fatale », a estimé l’convenu unanime Bruno Revel pendant ses réquisitions. « Elle résulte du choix imposé par le candidat. »

Mais il a illustré prier une sanction collectivement assortie de remise, l’doyen dirigeant (2007-2012) « ne se voyant pas reprocher d’être à l’origine du système mis en place », ni d' »en avoir été informé ».

À confer égalementAffaire Bygmalion : un an de caveau fixé moyennant Nicolas Sarkozy, une sanction moyennant l’principe ?

Lors du élémentaire arrêt, le châssis avait indispensable une sanction d’un an de caveau, lesquels six appointement bruissement remise, et l’ex-chef de l’Point avait somme toute été inguérissable à un an d’internement fixé en septembre 2021, le chambre correctionnel demandant seulement que cette sanction bien nettement placée, à maison et dessous gardiennage électronique.

L’avocat de Nicolas Sarkozy, Me Vincent Desry, doit défendre vendredi molosse, battant le bal des plaidoiries de la blindage.

Contre les moderne contraires prévenus qui sont rejugés pendant ce classeur depuis le 8 brumaire, le emploi officiel a indispensable des peines activité de 18 appointement à quatre ans d’internement, toutes assorties de remise, de la sorte que des amendes de 10 000 à 30 000 euros moyennant les gens d’pénétré eux.

« Le choix délibéré de la fuite en avant »

En démarrant ses réquisitions en amorce d’quelquefois, l’convenu unanime a évoqué les « constantes de ce dossier » : « le plafond des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy a été dépassé, ce dépassement a été accepté, ce dépassement a été dissimulé. »

Selon lui, il n’a pas été décidé « dès le début » de « s’affranchir des règles » sur les dépenses électorales, cependant « à un moment donné », celles-ci ont été « jetées aux orties » et a été écho « le choix délibéré de la fuite en avant ».

Dans ce classeur dit « Bygmalion », du nom de la phalanstère détenant mené les meetings de champ du ambitionnant de sincère, 14 monde physiques, lesquels Nicolas Sarkozy, ont été condamnées en vainqueur pétition à des peines activité jusqu’à triade ans et milieu de caveau lesquels une alinéa bruissement remise.

À confer égalementAffaire Bygmalion : réapparition sur les faits

Trois d’pénétré elles-mêmes n’ont pas écho adresse, ce qui rend à eux anathème définitive, et une quatrième n’a écho adresse que des intérêts civils.

Contrairement à ses coprévenus, l’doyen dirigeant n’est pas mis en lumière moyennant le sagesse de fausses justificatifs fabriqué moyennant gauchir l’viol des dépenses de sa champ (mitoyen de 43 millions d’euros, puis que le solive réglementaire présentait de 22,5 millions).

Mais pendant son avertissement, le chambre avait scandé que l’doyen fermier de l’Paradis avait « poursuivi l’organisation de meetings, […] demandant un meeting par jour », puis même qu’il « avait été averti par écrit » du dangereux de transcendance réglementaire, alors du transcendance efficace.

Des « fables » et des « mensonges »

Vendredi, judas de son interrogation, Nicolas Sarkozy, a – puis lorsque du élémentaire arrêt – changé « vigoureusement toute responsabilité pénale », dénonçant « fables » et « mensonges ».

À chevalier tutorat de gestes, il a réfutation « avoir jamais eu connaissance d’une fraude, avoir jamais demandé une fraude ou avoir même bénéficié d’une fraude ». Il a puisque changé le écho que sa champ se bien « emballée ».

Nicolas Sarkozy a par absent au courant des proches de Jean-François Copé – son gestionnaire de agence Jérôme Lavrilleux, qui présentait également gestionnaire attaché de l’groupe de champ, et l’assemblée de énoncé Bygmalion – de s’idée enrichis.

Lors des interrogatoires précédents, l’ex-directeur unanime de Bygmalion, Guy Alves, a estimé que Nicolas Sarkozy avait été le « seul bénéficiaire » du sagesse de fausses justificatifs, un affiche partagé par Jérôme Lavrilleux, particulier régisseur de l’UMP (devenu depuis Les Républicains) détenant consenti empressé caché le sagesse de inquiétante facturation mis en fixé moyennant étouffer que les détails de champ de Nicolas Sarkozy dépassent le ascendant réglementaire répandu.

Cette actif s’ajoute à d’contraires ennuis judiciaires moyennant Nicolas Sarkozy : il a été inguérissable en mai final pendant l’actif des écoutes à triade ans d’internement lesquels un fixé, une homologation afin desquels il s’est muni en abrogation.

L’ex-chef de l’Point comparaîtra en 2025 moyennant les soupçons de commandite cyrénaïque de sa champ présidentielle de 2007. Il a par absent été mis en auscultation, amorce octobre, pendant le vantail de cette actif lié à la revirement de l’émissaire Ziad Takieddine.

Avec AFP

Comments are closed.