Sylla, Khazri, Ferri… Au MHSC, les pépins et les doutes persistent lors que Coulibaly est déjà là-dedans le environnement

Avant de fêter Lens vendredi, le MHSC détail ses absents et les incertitudes. Même s’il a vu sa dernière guerrier, Tanguy Coulibaly, s’aguerrir derrière la ouverture jour en dessous ses nouvelles fanion, mardi 5 décembre. 

C’est invisible derrière Tanguy Coulibaly. Le nouveau antagoniste de Montpellier (22 ans), qui a signé lundi son fermage, a supposé tronçon mardi à son antécédent imitation et révélé ses originaux partenaires. L’ancien ailier de Stuttgart (2019-23), qui a joué son nouveau délassement en Bundesliga le 27 mai, a complet l’globalité de la réunion.

« Il a besoin de faire un travail foncier pour se remplir et répéter les efforts. Cela fait six mois qu’il n’a pas joué », prévient Michel Der Zakarian, à triade jours de la fête de Lens, vendredi (21h ) à la Mosson, lorsque de la 15e naissance de Ligue 1. « On va voir comme il se sent même si on n’a pas trente-six solutions non plus », réflexion Der Zak.

Sylla « n’est pas prêt dans sa tête »

Coulibaly pallie aux pluriels coups qui fragilisent l’vrai de Montpellier en cette fin 2023. Outre l’antagoniste Arnaud Nordin (doux), le horizontal Théo Sainte-Luce (articulation) ou le bruit Léo Leroy (pubis), indisponibles jusqu’à la interruption hivernale, Der Zak attend des nouvelles de Wahbi Khazri, qui a passé des examens mardi derrière dégrossir le audit d’une cuisseau touchée dimanche à Monaco (2-0).

Le horizontal rustre Issiaga Sylla, lui, n’est pas copiage. Victime d’une exaspération au doux rustre le 3 brumaire avers au Paris SG (3-0), il a abréviation la réunion mardi coquin et quitté le situation là-dedans une profonde ténacité. L’international guinéen (29 ans) « n’est pas prêt dans sa tête à rejouer et conserve un léger hématome », continuateur Der Zak. L’expérimenté horizontal rustre rejouera-t-il endroit Noël ?

Issoufou de correspondance, Ferri et Tamari en piquetage…

L’ailier honnête Mousa Tamari, éperdument hardi à Monaco à oubli d’concerner dangereux, a complet un accouchement light endroit de dépendre des nursing revers le kiné Olivier Megel. Très demandé depuis le survenance moment, l’oecuménique jordanien ressent une tangible épuisé en dessous l’suite de l’continuation des matches, des remous en assortiment et d’un articulation énergivore.

Par lointain, ensuite un challenge du monde des moins de 17 ans contrasté, le nouveau antagoniste Yanis Issoufou a aventure son correspondance à Grammont. Sous la intimidation d’une atermoiement, l’ex-Nîmois a été participant du cheminement de l’atelier de France, hâlée aux tirs au but en dénouement par l’Allemagne (2-2, 4-3 tab).

Le bruit de situation Jordan Ferri, défaillant à Monaco en conception d’une lésion au rotule contractée entrée Clermont (1-1), a repris l’imitation, purement ressent sans cesse une triste. « Je ne peux pas encore me prononcer sur sa participation, mais il nous reste quelques jours pour décider », élude Der Zak.

Enfin, Christopher Jullien, retardé d’une lésion à la arche plantaire, va plus. Et voit le aboutissement du galerie. Entré là-dedans le nouveau groupe d’durée à Monaco, le aide axial pourrait reconquérir une apprêté de administrateur en l’carence de Kiki Kouyaté, arrêté sans arrêt de son renvoi. Et rêver un bleu éradication.

Comments are closed.