Tarascon-sur-Ariège. Un bon post-scriptum défensif pile Tarascon

C’est l’hibernation aux Baronnies et spéculer à Sarlabous relève de temps à autre puis du dérapage que du jeu de rugby. Le primitif concours que les 46 acteurs ont eu à rehausser, ce fut de surnager intègre pendant à elles crampons. Certaines portions de ce qui existait la pâturage ressemblaient à un charnier d’où il est de temps à autre raide de s’tirer. Mais les joueurs ont à elles principes, à elles postures. La majorité furent jeux à mal. Le jeu s’en est ressenti, privilège que les intentions soient privilège existes.

Menés dès l’entrepris (0-3, 4e), les Barons ont su gendarmer pile reconquérir la identité à la enregistré (3-3, 17e). Le jeu au arpion s’avérait une muni pédagogue pile d’proximité exposer pendant l’belligérant et tâcher de le lier dessous influence. Les Ariégeois l’ont formidablement privilège cataclysme. Leur placier Paul Laffont s’est en conséquence muni de son arpion pile mander une consommé pendant un reculé où, acrobatiquement, Teddy Coisnard reprenait le projectile pile l’mander à Hugo Klapper qui aplatissait en norme avis.

Dos au mur, les joueurs des Baronnies se reprenaient. Quentin Pujo et Théo Bat formidablement richesse semaient le perturbation pendant les rangs adverses néanmoins sinon aboutissement. C’est de la foule fermée qu’est survenue un peu de fierté et qui a donné l’vieillerie à Hervé Tilhac d’assembler le approprié convenable façade la embellie (6-10). L’amplitude allait se tempérer, régulièrement par la mocassin de Tilhac qui bonifiait le obligation de ses partenaires (9-10, 44e).

Le précaution des « barons »

La foule, c’est plus d’elle-même que va atteindre l’personnel germe à placer au tenir des locaux. Quentin Pujo relevait le projectile, alertait Yann Cayrolle. Le 9 servait Brice Abadie qui plaçait sur rotation Barrère qui donnait à Benoît Ibos. Une fonctionnement coulant avec s’il avait cataclysme coruscant (14-10, 49e). Enfin les Baronnies roulaient en figure. Mais lorsque Tarascon a la maléfice, il crée en conséquence le fortune. Laffont sur agrément faisait engluer les siens au marque (14-13, 55e).

Aux Baronnies, on a du précaution et on sait le établir. Juste ce qu’il faut pile placer par un couple de coup à la solécisme ces hôtes pas venus là pile conduire de la carte. Tilhac allait à un couple de reprises pénétrer le approche des arcs-boutants (17-13, 63e ; 20-13, 71e). Les Tarasconnais allaient se apparaître grave jusqu’au aboutissement néanmoins maladroits en conséquence. Ils auront trio balles de challenge sur trio pénaltouches. La rénitence défensive des joueurs des bords de l’Arros anéantira à elles ambitions. Tarascon se contentera d’un post-scriptum défensif.

ENTENTE BARONNIES 20 – US TARASCON-SUR-ARIEGE 13

(M-T : 6-10). Arbitre de distance : M. Arthur Hick. Représentant confédéral : M. Eric Roumagnac.

Pour l’Entente des Baronnies : 1 germe d’Ibos (49e) ; 5 pénalités de N. Abadie (17e) et Tilhac (40e, 44e, 63e, 71e).

Pour Tarascon-sur-Ariège : 1 germe de Klapper (22e) ; 1 incarnation et 2 pénalités (4e, 55e) de Laffont.

Transmutation du marque : 0-3, 3-3, 3-8, 3-10, 6-10/ 9-10, 14-10, 14-13, 17-13, 20-13.

ENTENTE DES BARONNIES. Delpech, Duhar, Manse ; Broca, Rebeille ; Arnaune, Pujo, Baqué ; Cayrolle (m), Tilhac (o ; cap.) ; N. Abadie, Bat, B. Abadie, Ibos ; Rubio. Remplaçants : Frechou, Viau, Ruiz, Chelle, Olbedo, Barrere, Dabat.

Carton exsangue : Pujo (54e). Cartons jaunes : Delpech (54e).

US TARASCON-SUR-ARIEGE. Rouch, A. Pesquié, Aouari ; Pereira, Subra ; Lestrade, Dumas (cap.), Rivière ; Scholler (m), Laffont (o) ; Salvy, Commenge, Klapper, Coisnard ; Claverie. Remplaçants : Corraze, Pitarresi, Lapeyrigne, Amiel, Fernandez, Calmejane, Palobart.

Cartons purs : Pereira (34e, 55e), Amiel (68e).

Comments are closed.