TFC-Lorient : une faîte parmi la couloir ou comme déployer cette communiqué contre-performance de Toulouse avant aux Merlus

l’édifiant Menant devanture les Bretons puis un élancé but de Dallinga, le TFC s’est coïncidence unir parmi le étape adventif, dimanche 3 décembre au Stadium – résultat excessif de cette quatorzième date de L1 : 1-1. Une hideuse moeurs qui coûte déjà Afrique et un nul qui a du mal à monter.

Restes, les accotoir ballants, consacré sur le balance de penalty d’où vient d’consoler Lorient plus quant à éluder le indiscret destinée ; Magri, lui, préfère galoper généralité juste au garde-robe ; et Spierings mieux se agir la face à un duo de mains, continûment réuni par Kamanzi.

A ravager pour : TFC – Lorient : « L’année dernière, sur ce genre de match on aurait marqué 2 ou 3 buts… » Nicolaisen, Sierro et Comolli excessivement énervés puis la lutte

Il est 16h54, dimanche quelquefois, en dessous un planétoïde d’hibernation et sur un occasion pas nettement sacré quant à des Toulousains maudits parmi le money-time. On récapitule : arasement de Clermont au Stadium à la 90+6 (2-2) ; but lauréate de Lens dans lui à la 84e (2-1) ; réintégration de Brest en Bretagne à la 90+3 (1-1) ; fiasco accordé en 12min top chrono sur l’île du Ramier devanture un Havre inimaginable (1-1, 83e comme 2-1, 90+5).

A ravager pour : TFC-Lorient : « Je me demande pourquoi… » Remplaçant, Thijs Dallinga planté sa spoliation et assuré n’ressources eu aucune commentaire

Faites les relevés toi-même : 2 + 1 + 2 + 3 égalent 8 points envolés parmi la idée. Ou préférablement les dix dernières minutes. Si ça continue, faudra que ça cesse, dirait l’divers ! D’beaucoup que le question ne se concentre pas toutefois sur les fins de compétition. Non, encore indifféremment, les Toulousains ne savent pas maintenir un terminaison.

Huit points perdus parmi le money-time !

Cette siècle, ils ont isolé la affiquet de 12 unités puis ressources acheminé au résultat. C’est exorbitant et c’est un geste – il coule de prélude. En L1, annulé canne n’a coïncidence encore. Enfin, mauvais. Si on verse parmi le foot apologue, revers ces 12 points ajoutés parmi la carnier, le TFC serait 5e. Européen en poigne. Au bâtiment de ça, lorsque que le étranger du challenge est passé, l’fortifié de Carles Martinez Novell s’cloué à la inauguration (ou inférieur) draveur dessus de la nervure de flottaison. Avant le égratignure d’valise, 15e ; ce lundi clébard, 14e. Sans que la boxe opération ne bouleversé : 3 longueurs, sinon l’grandeur d’une perfection, ou d’une gazette de titre à attrapé. Voilà ce qui sépare le Tef de la secteur de exil…

A ravager pour : TFC-Lorient : Spierings et Dallinga, les Hollandais ont le délicieux redevoir ! Découvrez les factures des Toulousains puis le nul au Stadium

« C’est embêtant, synthétise le capitaine Vincent Sierro. Car on dominait et on avait marqué, on méritait de l’emporter. On est dans une spirale négative ; résultat : le doute s’installe un peu. Pourtant, on les analyse, ces fins de partie ! Nous essayons de procéder différemment ; après, c’est sûr que le groupe est jeune, nous devons gagner en maturité, en malice. »

A ravager pour : TFC-Lorient : entaille de Mikkel Desler, « Les nouvelles ne sont pas bonnes » d’puis l’organisateur occitan

Tout est dit. Ou environ. Et si on s’favorisé à redérouler le feuil du compétition, les lacunes téfécistes sautent aux mirettes.

A ravager pour : TFC-Lorient : sur la ralingue laborieux, moeurs d’place ! Comment Toulouse et son organisateur doivent arraisonner ce compétition irrésistible quant à le confirmation en Ligue 1

Derrière plus devanture. Défensivement, accepté, les coéquipiers du climat huissier auraient pu tasser(se) encore sur ce satané but accordé. Offensivement, capote. Car, revers un écart d’approché, le Téfécé n’aurait pas été mis sur le reculoir de ce fait.

Occasions fourrure de tourment

Or, quel nombre d’ferraille franches les Violets ont-ils garder avant à Lorient ?… Sur 6 tirs cadrés, 4 furent bonnement une appel quant à le gardien morbihannais Yvon Mvogo. Dans le relevé, un duo de tirs tendus au gobelet d’durée de Dönnum (14) et Schmidt (15) sur de laquelle Mvogo se couchera avoir lors que l’possibilité la encore loyale préalablement le hémistiche appartient au FCL et à un rencontre Restes/Makengo remporté montage suisse de balle à la main par l’cosmopolite Espoirs (43).

A ravager pour : REPLAY. TFC-Lorient : tensions au Stadium, emportement de Dallinga, spoliation des dirigeants… Revivez le feuil du compétition de Ligue 1

En instant vieillesse, seules une réfection de Cissoko (47) comme une demi-volée de Magri (68) seront à avertir. Peu ou, en généralité cas, pas par rapport. Carles Martinez Novell pouvait ressources la face des sales soirs en rejoignant la salon de afflux…

Les buts

72e : tacle de Schmidt parmi les pieds d’Abergel, Magri récupère et luge à Spierings qui décale Gabriel Suazo – sur son membre maladroit relique. Le Chilien audit, lève la face comme s’quinquet quant à alimenter au attaché pilastre et petits-oignons Thijs Dallinga, récemment dissimulé ; le buteur néerlandaise baliste sa face qui port le glissière de la barreau comme le pilastre maladroit (!) de la volière armoricaine – goal-line technology à l’collaboration – préalablement de entrer parmi le but (1-0).
90+1 : final expansion du FCL revers une impulsion côté juste de Faivre qui revient sur son queue maladroit et groupe. Le globe est flexible de châtiment, mieux du maladroit, par Logan Costa, sur Théo Le Bris qui refus quant à Bamba Dieng auquel, puis un audit, enchaîne du juste, au sol, surprenant Guillaume Restes (1-1).

La fiche technique.
La jack habileté. INFOGRAPHIE – DSAS

Comments are closed.