Volley-ball : intégraux les voyants sont au aigre à cause les Montpelliérains monsieur d’esquisser un intensif mensualité de décembre

Avec quatre manèges au plateforme lorsque des une paire de prochaines semaines, à débuter par la accueil de Poitiers, ce chahut (19h30), les joueurs MHSC VB semblent armés à cause homologuer à eux bon appâte cycle.

Les volleyeurs du compétition de France le savaient d’provision : en termes de modération, la période serait information. Après une feuilleton de huit manèges en 29 jours, le MHSC VB n’a eu qu’à gouverner le exode à Nice (sans-faute 3-0) lorsque des une paire de dernières semaines monsieur d’asservir un récent registre de quatre conférence en 15 jours.

Avec un inventaire essentiellement ferme (6 victoires, 2 défaites), intégraux les voyants sont au aigre à cause les Montpelliérains monsieur d’esquisser une baptême demi du mensualité de décembre de préférence intensif : « L’équipe se donne à fond, travaille beaucoup, je la trouve en forme », mémoire Pablo Griboff, le laborantin palpable du MHSC VB.

Griboff : « L’équipe monte en puissance »

Entre ses ressentis et les statistiques recueillis, l’Argentin est aise de ce qu’il observe depuis l’emmanché de la période : « Quand je vois la progression des joueurs, quand je vois qu’on gagne six matchs sur huit avec un passeur de 17 ans… Je note que l’équipe évolue et pas seulement sur le plan physique. On voit la progression, on analyse, on gère la fatigue, on dose les efforts à l’entraînement… Je suis très content de l’investissement des joueurs. Il faut dire qu’on a perdu seulement deux matchs sans Raphaël Corre et Ezequiel Palacios qui sont des joueurs très importants. L’équipe se donne à fond, c’est un plaisir de travailler avec ces joueurs. »

Ravi des une paire de primitifs mensualité de appui, le équipe de Lorenzo Tubertini a pu analyser tranquillement ceux-là jours : « Avec un match par semaine, on a plus de temps pour se focaliser sur les détails, on peut soigner les bobos de chacun, explique Griboff. On arrive en fin d’année, on a enchaîné les matchs, il faut être intelligent pour gérer les temps de récupération. On a su évacuer la fatigue et affiner l’explosivité pour arriver bien en forme pour le match de samedi contre Poitiers. L’équipe est prête, elle monte en puissance. »

Un élancer de peluches à cause les petits hospitalisés

Avec l’réunion Les Blouses Roses, le MHSC VB organise un élancer de peluches à la fin du antérieur set du concurrence afin Poitiers. Les peluches récoltées seront offertes aux petits hospitalisés. Au croisée, une ours est égale à une antichambre.

Comments are closed.