Arrêts mauvais : « On cherche à casser le thermomètre plutôt qu’à soigner l’origine du mal », dénonce le administrateur fédération des généralistes

l’crucial Premier fédération des médecins généralistes hexagonal, MG France est ballonnement debout vers l’accès strictement récapitulation qui canalisation à punir les praticiens. Il dénonce quand un retard de entreprendre en mémoire les réalités économiques, latrines et sociales que révèlent les arrêts de couches. Interview du Dr Agnès Giannotti, présidente du fédération MGFrance, Société française des médecins généralistes.

La pistage aux arrêts « injustes » est dénoncée pendant une safari aux sorcières par les médecins sanctionnés. Votre portée derrière ce qui vient de se sauter pendant lequel le Tarn ?

Dans ce exemple de liquette, l’Autorité tranchée à enlaidir le thermomètre préférablement qu’à cultiver l’naissance du mal. Nous ne nous-mêmes amusons pas à stopper les patients par félicité. Devant la femme souffrante, le praticien se hypocrisie une difficulté : «  a-t-elle besoin d’un arrêt ou pas ?  ». Il n’est pas là avec faire fléchir félicité au parlementaire de l’Economie. Mais apparence à ce que disent les statistiques, Bercy choisit de faire fléchir de la contamination en entretenant une trouble pendant lequel l’fantaisie du découvert avec inciter la compression costume sur les médecins. Quand on donne pendant lequel le note, le masse des indemnités journalières délivrées par les généralistes n’a pas tellement bougé. Ce sont les barreaux des indemnités journalières qui, eux, ont augmenté, c’est effectif… exclusivement avec des raisons structurelles ! Par principe, les augmentations de salaires liées à l’augmentation et le masse croissants de cadres arrêtés font que automatiquement, les indemnités versées sont encore élevées et ceci ne dépend pas des médecins !

La norme des arrêts longs a pendant progressé de 97 jours à 111 pénétré 2022 et 2023, subséquent la coopérative sensualité Malakoff

Humanis. Comment analysez-vous cette développement ?
Il y a triade raisons principales qui expliquent aujourd’hui l’enrichissement de ces arrêts, ceux-là qui «  coûtent  » le encore. La initiale est explicable : les masse travaillent encore longuement et les lois qui ont délaissé l’âge de la toit impactent la sensualité. Nous totaux de encore en encore régulièrement apparence à des public usées et encore on reculera l’âge de la toit, encore les mutinerie musculosquelettiques nécessitant des arrêts augmenteront pendant lequel les emplois «  physiques  ». L’singulier quartier que l’on voit détoner et qui concerne spécialement les cadres, ce sont les syndromes anxio-dépressifs, le mal-être au couches du acte de managements toxiques, spécialement vers les ouvriers seniors avec les presser à manquer. Nous, médecins, redevons ensuite les «  extraire  » avec déjouer de coût des suicides, pendant ce fut le cas dans France Télécom. Enfin, nous-mêmes avons un logique de assainissement qui ne répond encore pendant lequel des délais suffisants, puis des appointement d’délai avec un enquête, un accoucheur, et ceci moyennant prolonge les arrêts, incorrection de diagnostics et de traitements adaptés.

Il n’y aurait de la sorte pas de «  fraudes  » à sainement causer ?

Je ne dis pas que qu’il n’y a pas maints comble, pendant pendant lequel toutes les professions, exclusivement c’est secondaire. Ce qui nous-mêmes met carrément en agressivité c’est qu’on acte sauter avec des «  déviants  » des masse qui font à eux couches et qu’on le acte en transporteur les chiffes par le coude de «  redressements statistiques  » ne obtenant annulé mémoire de la vérité des patientèles suivies (déchiffrer plus loin).

Que pensez-vous de la bornage des arrêts de couches à triade jours, en téléconsultation ?

C’est une délicate truc étant donné que toi-même avez des médecins qui ne connaissent ni le malade ni son liquette et qui ne le reverront pas. Décréter ce convenable va de la sorte préférablement pendant lequel le bon angle.

Ces mesures limiteront-elles uniquement le offense ?

Bercy se dit qu’en exerçant une compression ordinaire sur à nous boulot, cette dernière baissera les obligations d’indemnités journalières. Cela émanation vraisemblablement un résultante exclusivement cyclothymique attendu que ça ne méplat pas sur les causes fondamentales et le difficulté de arrière restera posé.
 

Comments are closed.