Aude : le Narbonnais, nouveau paradis de l’aérospatiale ?

l’formant Une consistante combat nord-américaine a en définitive défraîchi de s’assurer pendant le Narbonnais, simplement une combat spécialisée pendant l’aérospatiale et le interstellaire pourrait périr aux charmes méditerranéens.

Finalement, ça ne se fera pas… Pourtant, cette « très grosse entreprise américaine », annoncée par le vice-président du Grand Narbonne, Jean-Michel Alvarez, voulait s’mettre pendant le Grand Narbonne. Il raconte : « Nous avons eu des contacts avec eux pendant près d’un an et, là, on pense aujourd’hui qu’ils ne viendront pas, même si tout n’est pas perdu ». Pour aussi, « on s’est aperçu de l’importance de l’attractivité résidentielle. Les Américains étaient impressionnés par le territoire. Ils vont très certainement partir vers Toulouse, mais ils nous ont donné envie de les conquérir ».

Un discordant « pâteux pêche »

En parenté en tenant la Paroisse, l’traité Ad’occ, revoici qu’un discordant « gros poisson » voudrait se raccommoder de la Méditerranée. « On va tenter de décrocher cette entreprise à grosse valeur ajoutée », parsème craintivement Jean-Michel Alvarez. Puis, il concède à calmer un duo de informations : une combat pendant l’aérospatiale et interstellaire. « C’est un avantage quand ils ont vu que l’on pouvait travailler et être à 18 heures à Narbonne-Plage pour prendre un bain de mer ». 

Newsletter Navigation

Votre RDV périodique vers déshabiller des informations exclusives sur le lieu de l’aérospatiale : interviews, analyses approfondies, enquêtes…

S’inscrire

A convoiter en conséquence : Narbonne : ces projets qui devraient déterrer de univers en 2024 et 2025

Bien-être et mérite de vie apparaissent des atouts non négligeables vers ceux-ci qui ne les connaissent pas mieux. Non, la Garonne, ce n’est pas la Méditerranée…

Comments are closed.